Textos à la rescousse

« La messagerie textuelle a révolutionné les communications à l’échelle mondiale. Chaque seconde sur terre, plus de 200 000 messages textes sont envoyés par téléphone cellulaire. Ces échanges sont particulièrement populaires chez les adolescents qui ont rapidement su imaginer un langage abrégé afin de communiquer plus efficacement entre eux. »

Texting by Jhaymesisviphotography, on Flickr

Ce langage bref, direct et hybride, entre le parler et l’écrit, est considéré par plusieurs comme un affront à la langue. Il convient de se demander si les caractéristiques linguistiques des messages textes ont une influence sur les habiletés d’écriture des jeunes.

Les propos de l’expert Thierry Karsenti se font rassurants dans un article publié sur le site d’UdeMNouvelles. Selon le professeur de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information en éducation (CRIFPE), « les téléphones portables et les ordinateurs ne sont pas responsables de la faible compétence des jeunes en français écrit. »

Ses nombreuses études conduites auprès d’élèves et d’enseignants du secondaire dans la métropole confirment qu’ « on ne peut pas en imputer la faute aux technologies alors que les difficultés en français étaient présentes bien avant leur popularité ». Au contraire, leur utilisation accrue aurait des bienfaits insoupçonnés.

[Les textos en classe affecteraient l’apprentissage]

Les textos aident à la prise de note en classe

Il existe une corrélation positive entre le nombre de textos envoyés et la rapidité d’écriture dans la prise de notes de cours, laquelle serait de plus en plus efficace.

Le langage des textos n’interfère par ailleurs pas ou presque pas avec les apprentissages en milieu scolaire. Thierry Karsenti confirme que «  les jeunes font une distinction claire entre le « sociolecte » propre aux usages des téléphones portables et le français standard utilisé à l’école.  Il s’agit de deux genres, dont les formes linguistiques, les usages et les fonctions sont distinctes ».

Meilleure qualité de l’orthographe et de la grammaire

Une enquête du professeur Karsenti effectuée en 2012 révèle que l’usage des ordinateurs portables en classe favorise la qualité de français écrit grâce aux correcteurs automatiques intégrés. Le chercheur affirme qu’ « en voyant directement les fautes apparaitre, l’utilisateur apprend de ses erreurs ».

Thierry Karsenti recommande donc l’utilisation des ordinateurs portables en classe par les jeunes et les enseignants pour améliorer le succès scolaire.

Moteur de motivation et de créativité

Les tablettes ne permettant pas cette amélioration, les deux technologies auraient toutefois une influence positive sur la motivation scolaire, la créativité, les méthodes de travail, la communication et le travail d’équipe.

[La messagerie texte bénéfique au développement de la littératie]

La principale préoccupation du professeur Karsenti concerne plutôt la quantité phénoménale de messages textes échangés mensuellement par les jeunes et les nombreuses heures qu’ils consacrent aux écrans. « Il y a lieu de se demander quand ils trouvent le temps de faire leurs travaux scolaires! »

 

Creative Commons Attribution 2.0 Generic License Jhaymesisviphotography

Dernière modification : 1 juin 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)