La pratique de l’«estimation approximative» accélère les aptitudes en maths

img_5308.jpg by valilouve, on Flickr

Choisir une ligne de caisse à l’épicerie ou sélectionner le plus gros morceau de gâteau sont des décisions du quotidien qui mobilisent une capacité bien spéciale que nous partageons tous : une capacité primitive d’estimation et de comparaison de quantités sans comptage.

Tel que mentionné dans cet article, des études antérieures ont suggéré un lien entre le système du nombre approximatif, impliqué dans l’estimation, et les habiletés mathématiques. Dans le but de valider cette association, les scientifiques Elizabeth Brannon et Joonkoo Parc de Duke University ont conçu une série d’expériences.

Leur étude, publiée dans Psychological Science, un journal de l’Association for Psychological Science, révèle que la pratique de ce type d’estimation peut réellement améliorer la capacité à faire le type de calcul symbolique enseigné à l’école.

Les chercheurs n’ont pas encore identifié le mécanisme qui sous-tend leur effet, mais leur recherche confirme qu’il existe un important lien de causalité entre le sens du nombre approximatif et la capacité de calcul abstrait.

« Nous pensons que cela pourrait être l’origine de la pensée mathématique» [traduction libre] – Brannon.

[Consulter l’article]

Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 2.0 Generic License by valilouve

Dernière modification : 7 septembre 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

2 commentaires

  1. […] La pratique de l’«estimation approximative» accélère les aptitudes en maths […]

    Commentaire inapproprié ?

  2. […] La pratique de l’«estimation approximative» accélère les aptitudes en maths […]

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)