Télécollaboration : des échanges sans frontières

Skype call between PLC Sydney and Yokoha by Betchaboy, on Flickr

Que se passe-t-il lorsque des élèves de deux pays différents se rencontrent en ligne pour discuter, chacun dans leur propre contexte éducatif ? Tout en développant une complicité et une solidarité avec des enfants d’ailleurs, ils découvrent une autre culture, s’ouvrent sur le monde, pratiquent une langue étrangère…

Grâce à la magie d’Internet, il est possible d’entrer facilement en contact avec des classes du monde entier et de monter des projets à la fois motivants pour les apprenants et pertinents au niveau pédagogique. Toutes les barrières liées à la distance tombent d’un seul coup.

La télécollaboration

Ce type d’échange se nomme télécollaboration étant donné son fonctionnement « à distance » (télé). La télécollaboration a comme objectif principal de développer des apprentissages langagiers et interculturels de façon collaborative.

Les activités de télécollaboration favorisent la communication réelle et la transdisciplinarité alors que les jeunes deviennent eux-mêmes des sources d’information. Plusieurs outils se prêtent à cette forme de communication, dont le courrier électronique, les forums de discussion, le clavardage, l’audioconférence, la vidéoconférence, etc.

Marco Cappellini, doctorant en didactique des langues et des cultures étrangères à l’Université de Lille 3, recense dans cet article des études analysant les interactions en ligne d’élèves en télécollaboration. Ces recherches mettent en évidence les dynamiques qui peuvent se produire lors des rencontres et suggèrent comment les exploiter pour le développement de la compétence interculturelle.

Les caractéristiques de l’engagement des apprenants

L’auteur, membre du groupe de recherche ATENA L (Autonomie Technologies Numériques et Apprentissage des Langues), analyse les caractéristiques de l’engagement des apprenants de même que la manière dont les échanges et les conflits d’opinions peuvent servir l’apprentissage. Cappellini présente également des dérives ainsi que des propositions pour les éviter.
Voici d’ailleurs ses recommandations :

• « Au début des interactions, les apprenants devraient se présenter et expliciter leurs attentes pour la participation au projet de télécollaboration;

• Les thèmes de discussion devraient avoir un lien avec la vie des apprenants et être susceptibles de générer des échanges/conflits d’opinions ;

• La prise de risque et l’explicitation des divergences devraient être favorisées en prenant soin de garder un climat respectueux ;

• Les interactions en ligne devraient être alternées avec des moments de réflexion. »

Les enseignants intéressés trouveront dans l’article des liens vers des programmes qui permettent de repérer des classes partenaires ainsi que des exemples d’activités d’apprentissage.

[Consulter l’article]

 

Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic License by Betchaboy

Dernière modification : 2 juin 2017.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)