Quoi de neuf?

Comment réussir l’épreuve obligatoire de français en 6e année ?

téléchargement (10)Les épreuves ministérielles sont souvent une source de stress importante pour les élèves comme pour les enseignants. Ces derniers souhaitent souvent donner le plus d’outils possible à leur classe afin de lui permettre de réussir au meilleur de ses capacités. Mais comment savoir ce qui aide réellement les élèves ? L’Institut de la statistique du Québec propose un fascicule qui présente un tour d’horizon des facteurs liés à la réussite aux épreuves obligatoires de français en sixième année du primaire.

Le document est basé sur l’Étude longitudinale du développement des enfants du Québec (ÉLDEQ). Il présente un aperçu des facteurs associés à la réussite aux épreuves obligatoires de 6e année du primaire. Le taux de réussite des élèves a été analysé en fonction de différents éléments :

  • les élèves eux-mêmes;
  • la famille des élèves;
  • le milieu scolaire et résidentiel;
  • l’exposition des enfants à la lecture en bas âge
  • le niveau de préparation des jeunes à leur entrée à l’école
  • etc.

Parmi les participants, 75% ont réussi l’épreuve de lecture alors que 85% ont réussi celle d’écriture. Plusieurs tableaux et graphiques permettent de tirer certaines conclusions quant aux facteurs ayant un impact sur le succès aux examens obligatoires en français. Par exemple, l’éveil précoce à la lecture serait un facteur à ne pas négliger. Il est également possible d’affirmer que les enfants aux prises avec des problèmes de comportement ont un taux de réussite plus bas que les autres, particulièrement lorsqu’ils souffrent de déficit d’attention. L’estime qu’ont les enfants pour eux-mêmes joue aussi un rôle dans la réussite des épreuves. La recherche démontre que les enfant qui se considèrent comme moins compétents en lecture obtiennent de moins bons résultats à l’épreuve d’écriture.

[Consulter le fascicule (PDF)]

Dernière modification : 18 mars 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

2 commentaires

  1. Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  2. Par my-sketch-v10-dlya-a le 28 février 2014 à 13:50

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)