Les enseignants et la formation en ligne: plus de craintes que d’enthousiasme

images (6)Texte traduit et adapté de Conflicted : Faculty and Online Education, publié sur le site de Inside Higher Ed le 21 juin 2012.

Les enseignants d’université sont beaucoup moins emballés par le récent essor de la formation en ligne, et ils le craignent davantage, que leurs collègues gestionnaires des technologies (academic technology administrators), selon une étude réalisée par Inside Higher Ed et la firme Babson Survey Research Group.

L’étude s’est basée sur deux enquêtes concernant la formation en ligne, réalisées en collaboration avec Inside Higher Ed et Babson Survey Research Group qui étudie ce type de formation depuis plus de dix ans.

L’étude révèle qu’un peu plus de la moitié des enseignants, 58 %, se sont décrits comme ressentant davantage de crainte que d’enthousiasme quant à la progression de la formation en ligne, comparativement à 80 % des gestionnaires en technologie du milieu universitaire qui se sont dit très emballés devant ce phénomène.

Les enseignants qui donnaient des cours en ligne au moment de remplir le questionnaire ont semblé avoir une meilleure opinion de la formation en ligne que leurs pairs enseignant en classe traditionnelle. Il est à noter que plus la portion de leur cours se déroulant en ligne était grande, plus ces enseignants étaient optimistes envers ce mode d’enseignement.

L’étude indique aussi que, dans l’ensemble, les enseignants sont préoccupés quant à la qualité de la formation en ligne, 66 % affirmant que les acquis en ce qui concerne l’apprentissage sont moindres que dans les cours traditionnels. Seulement 6 % des enseignants soutiennent qu’ils sont supérieurs.

Une différence marquée entre les enseignants qui donnent des cours en ligne et ceux qui n’en donnent pas se manifeste particulièrement à la question concernant le potentiel à venir de la formation en ligne. Interrogé à savoir si elle peut être aussi efficace que l’enseignement en classe, seulement 29 % des répondants ne donnant pas de cours en ligne ont affirmé qu’elle peut l’être. À l’opposé, 66 % de ceux qui enseignent en ligne ont déclaré que l’apprentissage qui en résulte peut être équivalent à celui des cours traditionnels.

Selon Curtis Bonk, professeur dans le domaine de l’éducation à l’Université d’Indiana, ce genre d’exercice ne permet pas nécessairement d’aider les enseignants et les gestionnaires à savoir si la formation à distance est meilleure ou non que l’enseignement traditionnel. Cependant, cela pourrait les aider à mieux comprendre qui expriment le plus de craintes par rapport à la formation en ligne et quelles en sont les principales raisons.

[Consulter l’article]

Dernière modification : 9 janvier 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

2 commentaires

  1. Par Revue de presse » Presse-Éducation.com le 16 juillet 2012 à 10:29

    […] Les enseignants et la formation en ligne: plus de craintes que d’enthousiasme […]

    Commentaire inapproprié ?

  2. […] Les enseignants et la formation en ligne : plus de craintes que d’enthousiasme (Source: RIRE) […]

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)