En vedette

Le talent scolaire

images (21)Les élèves doués ou talentueux ont-ils des besoins particuliers? Doit-on intervenir auprès d’eux? Si oui, comment?

Françoys Gagné, professeur de psychologie et chercheur à l’Université de Montréal aujourd’hui à la retraite, a consacré une large partie de sa carrière à étudier ces questions. Le spécialiste de la douance signe l’article de notre dossier de juin dans lequel il livre une réflexion sur l’accélération scolaire, une intervention qui vise à favoriser la persévérance des élèves talentueux sur le plan scolaire (TPS).

Un joyau méconnu: l’accélération scolaire

par Françoys Gagné, Ph.D. , professeur de psychologie retraité de l’Université du Québec à Montréal

J’imagine déjà plusieurs lecteurs se placer en mode sceptique, pour ne pas dire carrément défensif, devant ce titre. Quoi? L’accélération scolaire serait un « joyau méconnu »? Qui ose avancer pareille absurdité? Pourtant, ce jugement dithyrambique à propos d’une forme d’intervention qui cible spécifiquement les élèves talentueux sur le plan scolaire (les TPS) résume on ne peut mieux le consensus des spécialistes en douance ou en développement des talents scolaires [L’expression anglaise consacrée de « gifted education » est intraduisible]. Voici comment l’un de ces experts, James Borland, résume la situation dans son excellent manuel sur la douance.

L’accélération scolaire constitue l’un des plus étranges phénomènes dans le monde de l’éducation. Je ne puis imaginer aucune autre thématique où l’on observe un abîme aussi grand entre les résultats de recherche et les croyances des éducateurs. En effet, la recherche sur les effets de l’accélération scolaire est si uniformément positive, et les bénéfices d’une accélération bien planifiée si indiscutables, qu’il est difficile de comprendre comment un éducateur pourrait s’y opposer.

Et pourtant, comme le laisse entendre cette citation, les résultats de centaines d’études démontrant sans équivoque les bienfaits de l’accélération scolaire n’ont pas réussi à contrer des croyances globalement négatives de la part d’une majorité d’enseignants, de professionnels, de cadres et de parents. L’accélération scolaire leur fait peur.

De quoi parle-t-on?

Ce constat d’efficacité s’applique-t-il à toute forme d’accélération scolaire? La réponse est « oui », un « oui » catégorique. Mais quelles sont ces formes? L’expression évoque spontanément chez la plupart l’image du saut de classe, sa forme la plus courante. Théoriquement, un saut de classe peut se produire à n’importe quel moment du cheminement scolaire, même au collégial ou à l’université. En pratique, à quelques rares exceptions près, on ne le retrouve au Québec qu’au primaire. Et les motifs de son utilisation ne sont pas toujours très « catholiques »! J’ai souvent entendu parler de sauts de classe motivés par un souci premier d’éviter le dédoublement d’une classe ou de réduire la tâche d’une enseignante.

Cette image spontanée du saut de classe cache une réalité beaucoup plus complexe. Dans un volume ancien sur le sujet, j’ai défini l’accélération scolaire comme « un ensemble varié de procédures administratives qui visent l’enrichissement du vécu scolaire de l’élève et qui ont pour caractéristique spécifique une progression plus rapide ou plus hâtive que la normale, par matière ou par classe2. » Cette définition dit clairement que l’accélération n’a pas pour but premier de raccourcir le cheminement scolaire, mais bien d’enrichir — en densité — le quotidien scolaire des élèves TPS. C’est cet objectif crucial d’enrichissement qui m’a amené à adopter l’expression « enrichissement accélérateur » comme substitut occasionnel à l’expression courante d’accélération scolaire.

[Lire l’article intégral]

À lire sur le sujet

Douance (Centre d’information du CHU Sainte-Justine)

Cette page à l’intention des parents présente une liste de références au sujet de la douance.

[Aller à la page]

Enfant-haut-potentiel (Université Paris Descartes)

« Ce site est dédié à une « approche scientifique » des enfants et des adolescents à haut potentiel. Le but est de fournir aux enseignants, aux psychologues, aux chercheurs et aux autres professionnels concernés, un ensemble d’informations spécifiquement sélectionnées selon leur intéret et leurs fondements scientifiques »

[Aller au site]

Guide d’aide à la conception de modules de formation pour une prise en compte des élèves intellectuellement précoces (Ministère de l’éducation nationale de France)

« Le guide en annexe de la présente circulaire, est conçu comme une aide aux formateurs, notamment pour définir les programmes de formation. Sans caractère prescriptif, il propose des pistes de travail précises qu’il est possible de mettre en œuvre dans un cadre local, au plus près des besoins repérés. »

[Consulter le guide]

Gifted and talented (Département de l’éducation de l’Australie)

Ce portail (en anglais) du département australien de l’éducation propose de la documentation sur le talent scolaire pour les parents et les professionnels du milieu scolaire.

[Aller au portail (anglais)]

Dernière modification : 26 février 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)