Avoir du rythme facilite l’apprentissage des fractions

Texte traduit et adapté de Getting in Rhythm Helps Children Grasp Fractions, Study Finds, publié sur le site de Science Daily le 22 mars 2012.

images (1)L’apprentissage des fractions est souvent difficile pour les enfants d’âge primaire. Si les jeunes ne comprennent pas le concept des fractions assez tôt, ils ont de fortes chances d’éprouver des difficultés lorsque le moment viendra d’apprivoiser l’algèbre et les concepts plus avancés en mathématiques. Les chercheurs de l’Université de San Francisco ont mis au point une méthode pour aider les enfants à comprendre le langage académique des mathématiques. Le procédé utilise une autre matière scolaire pour présenter les fractions aux élèves : le rythme et la musique.

La méthode

La méthode expérimentale employée préconise l’emploi de notions musicales pour expliquer le concept des fractions. Par exemple, les enfants apprennent à faire des liens entre la valeur des notes de musique et leur équivalent sous forme de fractions chiffrées. En battant la mesure et chantant les notes les élèves apprennent la valeur des notes et peuvent transposer cet apprentissage aux mathématiques. Sur des portées musicales, les élèves dessinent les notes de musique en complétant des mesures déjà entamées afin d’atteindre le bon nombre de temps par mesure. Il devient plus facile pour eux d’additionner et de soustraire les fractions.

Les résultats

L’étude a permis de constater des résultats significatifs à l’école primaire Hoover de San Francisco. Soixante-sept élèves ont participé au projet. La moitié du groupe a suivi un programme académique de six semaines incluant la musique dans l’apprentissage et les autres ont reçu les instructions de mathématiques régulières.

Tous les enfants participants devaient réaliser un test sur les fractions à la fin des six semaines du programme. L’analyse des données a démontré que les enfants du programme utilisant la musique ont obtenu des résultats 50% meilleurs que les autres. De plus, il semblerait que le rythme soit d’autant plus bénéfique à l’apprentissage des jeunes ayant des difficultés scolaires. En effet, les chercheurs ont comparé les résultats des enfants les moins performants des deux groupes observés. L’exercice a révélé que les enfants du groupe expérimental ont obtenu des résultats 40% plus élevés que leurs collègues.

[Consulter l’article]

Dernière modification : 8 janvier 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 4,00 sur 5)

2 commentaires

  1. […] background-position: 50% 0px; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } rire.ctreq.qc.ca – Today, 6:19 […]

    Commentaire inapproprié ?

  2. […] background-position: 50% 0px; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } rire.ctreq.qc.ca (via @FormaVox) – Today, 4:20 […]

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)