Analyse de la valeur pédagogique : mieux répondre aux besoins des élèves

images (5)Le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) a instauré il y a quelques années une politique concernant l’adaptation scolaire. Selon cette politique, les écoles du Québec doivent mettre en place des mesures afin de favoriser la réussite éducative des élèves handicapés ou éprouvant des difficultés d’adaptation ou d’apprentissage (HDAA). Une chercheuse de l’Université de Montréal s’est intéressée à l’évaluation des probabilités de réussite des plans d’actions conçus par les écoles.

Comme le MELS préconise actuellement l’intégration de ces élèves en difficulté dans les classes régulières, la gestion des troubles d’apprentissage et de comportement revient à la fois aux enseignants et aux orthopédagogues. Ces derniers verraient leur travail bonifié par une connaissance claire de l’efficacité des plans d’intervention qu’ils ont élaborés. Nathalie Myara, chargée de cours au Département de psychopédagogie et d’andragogie de l’Université de Montréal, a donc consacré ses travaux à la résolution de ce problème de taille.

La chercheuse a conçu un outil permettant d’analyser la valeur pédagogique inspiré de la méthode utilisée notamment par les ingénieurs. Le procédé suit une progression en trois étapes :

  • l’analyse des besoins : les besoins des parents, des élèves, des orthopédagogues, des enseignants ou ceux de la direction sont analysés afin de cerner l’efficacité du plan d’intervention en fonction des demandes;
  • l’analyse des fonctions essentielles : il faut déterminer les fonctions de base que le plan d’intervention doit remplir afin de permettre l’élaboration de l’intervention;
  • la création d’un plan d’intervention : le projet doit être mis à l’essai afin de valider l’atteinte des objectifs.

La chercheuse s’est attardée davantage à ce qui se passe entre la deuxième et la troisième étape de la méthode présentée. Son outil vise à soutenir les différents acteurs gravitant autour du cheminement scolaire des élèves dans la préparation d’un plan optimal.

Dernière modification : 3 juin 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 3,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)