De meilleures chances de réussite pour les immigrants qui arrivent jeunes au pays

images (7)Statistique Canada a rendu publique une nouvelle étude qui démontre que l’âge des enfants immigrants a une influence sur leurs chances de réussite scolaire. En effet, il semblerait que les enfants qui arrivent très jeunes au Canada risquent moins d’abandonner leurs études avant la fin du secondaire que ceux qui arrivent plus tard.

L’étude établit que l’âge de neuf ans représente un tournant important pour l’intégration des enfants à une nouvelle culture. C’est à cet âge que les enfants passent de l’apprentissage de la lecture à la lecture comme moyen d’apprendre. L’adaptation risque donc de se faire plus facilement pour l’enfant avant ses neuf ans, alors qu’il en est encore à découvrir les rouages de la langue et de la lecture.

Les données recueillies permettent d’affirmer que 15% des garçons et 11% des filles qui arrivent au Canada avant leurs neuf ans n’obtiendront pas leur diplôme d’études secondaires. Ce taux de décrochage est inférieur à ceux des enfants de l’ensemble du Canada (19% chez les garçons et 14% chez les filles). Le risque de ne pas obtenir son diplôme s’accroît cependant avec l’âge. Pour les jeunes qui arrivent au pays à 15 ans, le risque est de 22%.

L’étude veut sensibiliser les autorités à l’importance de l’incidence de l’âge d’immigration chez les jeunes. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dans l’évolution de l’individu. Par exemple, les changements dus à l’adolescence s’ajoutent à l’adaptation à un nouveau système scolaire. L’apprentissage d’une nouvelle langue représente également un facteur important dans le processus. L’étude permet d’observer que l’âge des enfants n’a pas d’incidence s’ils proviennent de pays anglophones ou francophones. Le taux d’obtention du diplôme demeure sensiblement le même peu importe l’âge d’arrivée au Canada.

Les résultats publiés par Statistique Canada documentent donc l’importance de l’âge des enfants lorsque leur intégration au pays est en jeu

Dernière modification : 26 février 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)