Mieux dormir pour mieux réussir!

Texte traduit et adapté de Bad sleep habits are associated with lower grades from high school through college, publié sur le site de American Academy of Sleep Medecine le 9 juin 2011

Mieux dormir pour mieux réussir. Les mauvaises habitudes de sommeil sont associées à de moins bons résultats scolaires chez les élèves du secondaire et du collégial.

Les mauvaises habitudes de sommeil seraient liées à une baisse de la moyenne scolaire des jeunes du secondaire et du collégial. Les élèves qui se disent plutôt nocturnes sont les plus touchés par cet effet négatif sur les notes. Toutefois, en adoptant un rythme de vie plus matinal, leurs notes s’améliorent. C’est ce que démontre une étude présentée le 15 juin dernier, lors de la 25e rencontre de l’Associated Profession Sleep Societies.

Selon l’American Academy of Sleep Medecine, un sommeil sain implique plusieurs habitudes et comportements comme intégrer une routine avant de se mettre au lit et s’abstenir de consommer de la caféine en après-midi et en soirée.

La baisse de la moyenne scolaire associée aux mauvaises habitudes de sommeil est facilement observable dès le secondaire. De plus, l’entrée au cégep marque une baisse de la qualité des habitudes de sommeil qui tend à persister durant quelques années. Lors de cette période, le déclin de la moyenne scolaire s’avère plus marqué.

La chercheuse principale de cette étude, Jennifer Peszka du Hendrix College, affirme qu’un sommeil sain est en partie basé sur la volonté de modifier certains comportements. Elle croit que les jeunes sont conscients de l’importance d’avoir de bonnes habitudes de sommeil, mais qu’il n’y a rien de plus efficace que de leur présenter des données empiriques pour les convaincre de modifier leurs habitudes. D’où l’importance, selon elle, de poursuivre la recherche et d’en diffuser les résultats.

L’étude s’est également intéressée à la notion de « chronotype », c’est-à-dire les préférences naturelles de chacun en ce qui a trait au sommeil. En comparant le type nocturne et le type matinal, les chercheurs ont observé une moyenne scolaire moins forte chez le premier groupe. Toutefois, cet écart entre les moyennes se résorbe à mesure que les élèves vieillissent et que les oiseaux de nuit ont tendance à devenir de plus en plus matinaux.

Les auteurs arrivent donc à la conclusion que les élèves du secondaire et du collégial auraient intérêt à adopter de bonnes habitudes de sommeil afin d’améliorer leur performance scolaire. Lors de la rencontre de l’Associated Profession Sleep Societies en 2010, Peszka et ses collègues avaient présenté une étude sur les risques de dépression et d’épuisement chronique associés au manque de sommeil.

Dernière modification : 26 février 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)