Apprendre en bougeant

Texte traduit et adapté de Movement + academics = success (Combining physical activity with classroom lessons results in improved test scores), publié sur le site de Pediatric Academic Societies le 1er mai 2011

Présentée le 1er mai dernier à la rencontre annuelle de la Pediatric Academic Societies, une étude menée par des pédiatres de l’hôpital pour enfants de la Caroline du Sud a démontré les bienfaits de l’activité physique sur les capacités d’apprentissage. Les chercheurs avancent l’idée que l’apprentissage et l’activité physique ne devraient pas être considérés comme des réalités distinctes. Ils ont observé que l’implantation d’un programme jumelant l’éducation physique et les autres matières sur une base quotidienne influence positivement le rendement scolaire des élèves.

Cette étude a bien entendu nécessité une réorganisation des locaux dédiés à l’éducation physique. L’adaptation de ces lieux a été faite selon l’âge et les besoins des enfants. Ainsi, les plus petits bénéficiaient d’une grande salle où des parcours pouvaient être installés. L’apprentissage s’y faisait en relation avec l’action et le mouvement. Les jeunes devaient, par exemple, grimper à des échelles en nommant la couleur de chacun des barreaux. Quant aux plus vieux, ils ont travaillé sur des exerciseurs munis d’un écran sur lequel défilait un trajet à parcourir. Tout en traversant ces paysages, ils recevaient un cours de géographie. Le temps consacré à l’éducation physique est passé de 40 minutes par semaine à 40 minutes par jour.

Afin de mesurer l’amélioration des élèves, les chercheurs ont évalué les participants avant le début du programme et quelques mois après. Ils ont ainsi pu démontrer que cette formule pédagogique améliore les résultats scolaires. Les chercheurs avaient également demandé aux élèves de se fixer des objectifs et 68,5 % d’entre eux les ont atteints. Avant le début du programme, cette partie de l’évaluation était réussie à 55 %. Ces résultats montrent donc une amélioration de la performance scolaire, mais peut-être aussi une augmentation de la motivation à réussir.

Bien que des recherches plus approfondies sur ce sujet soient nécessaires, les chercheurs sont très heureux d’avoir pu démontrer que l’activité physique et l’apprentissage peuvent aller de pair. Ils invitent les intervenants scolaires à oser développer de nouvelles façons de concevoir la pédagogie et d’aider les enfants à apprendre autrement.

Dernière modification : 8 décembre 2014.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)