L’impact de l’homophobie et de la violence homophobe sur la persévérance et la réussite scolaires

téléchargement (17)
Line Chamberland, de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), a mené une recherche en lien avec l’homophobie au secondaire et au collégial dans le but d’informer, de mobiliser et d’outiller les acteurs de l’éducation face à ce phénomène. On y apprend entre autres que cette violence sexuelle touche un grand nombre d’élèves au Québec et que les impacts qu’elle engendre sur la réussite et la persévérance scolaires sont particulièrement importants.

« La recherche comporte trois volets visant à documenter des questions spécifiques et complémentaires. À partir d’une définition large de l’homophobie comme toute attitude ou tout geste négatifs envers ce qui est associé à l’homosexualité, le premier volet en explore les principales manifestations dans les établissements secondaires et collégiaux. »

Notamment, la chercheuse mentionne que les remarques à caractère homophobe sont très fréquentes dans les établissements scolaires. Celles que les jeunes entendent le plus souvent prennent la forme d’insultes homophobes ou du dénigrement des divergences par rapport aux normes sexuelles. Par ailleurs, des variables telles qu’un absentéisme plus fréquent, un sentiment d’appartenance à l’école faible et des aspirations scolaires à moins long terme poussent la chercheuse à penser que l’homophobie entrainerait des impacts négatifs sur le cheminement scolaire des élèves touchés.

« Dans un second temps, l’étude examine les effets de l’homophobie sur les expériences scolaires des jeunes qui en sont victimes, ainsi que les stratégies d’adaptation des jeunes qui parviennent à persister et réussir à l’école malgré les difficultés rencontrées. »

En résumé, bien que la nature des impacts de la violence sexuelle varie beaucoup d’un jeune à l’autre, une grande majorité des participants interrogés ont admis vivre des difficultés psychologiques, comme des troubles de l’humeur, des troubles anxieux ou une faible estime d’eux-mêmes. Heureusement, certains facteurs de protection leur permettent d’affronter ces moments difficiles.

« En troisième lieu, l’on s’interroge sur les initiatives des acteurs déjà actifs dans la lutte contre l’homophobie ainsi que les outils et les modèles de pratiques d’intervention qu’ils ont développés. »

Suite à l’analyse de plusieurs guides d’intervention, l’auteure conclut que les principaux outils conçus pour prévenir ou combattre l’homophobie gagneraient à être diffusés plus largement et à intégrer davantage la réalité des jeunes.

Consulter le rapport de recherche intégral

Dernière modification : 26 février 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Un commentaire

  1. Par Tweets that mention L’impact de l’homophobie et de la violence homophobe sur la persévérance et la réussite scolaires — RIRE -- Topsy.com le 17 janvier 2011 à 10:09

    […] This post was mentioned on Twitter by Mario Asselin, RIRE_CTREQ. RIRE_CTREQ said: [RIRE] L’impact de l’homophobie et de la violence homophobe sur la persévérance et la réussite scolaires http://bit.ly/f33coU […]

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)