L’évaluation favoriserait la mémoire plus que l’étude à elle seule

téléchargement (10)Texte traduit et adapté de Researchers from Kent State Say Practice Tests Improve Memory, publié sur le site de la Kent State University le 14 octobre 2010.
Bien que la plupart des gens pensent que les tests sont un moyen d’évaluer l’apprentissage, une étude de l’université Kent State a montré que l’évaluation peut effectivement améliorer l’apprentissage. Cette étude fait l’objet d’un article publié dans le numéro du 15 octobre 2010 de la revue Science.

« Quand vous faites des évaluations pour vous pratiquer – en particulier celles qui font appel à la mémoire – vous augmentez considérablement la probabilité d’être en mesure de vous rappeler l’information plus tard dont ces évaluations font l’objet, explique Katherine Rawson, coauteure de l’étude. Malgré le fait que des centaines d’expériences ont été menées pour montrer les effets de l’évaluation sur l’apprentissage, il est surprenant que nous ne sachions pas clairement pourquoi les évaluations améliorent la mémoire. »

Dans leur article, Rawson et sa collègue Mary A. Pyc rapportent qu’une de leurs expérimentations montre que l’évaluation permet de développement de stratégies d’encodage efficaces, ce qui constitue un bon exercice pour la mémoire.

Les apprenants développent de meilleures stratégies d’apprentissage quand ils complètent des évaluations pour pratiquer que lorsqu’ils ne font qu’étudier.

« Supposons que vous voulez apprendre du vocabulaire dans une langue étrangère, propose la chercheuse. Pour notre recherche, nous avons utilisé des paires de mots en swahili et en anglais, comme “wingu” qui signifie “cloud” (nuage). Pour apprendre ce nouveau mot, vous pouvez simplement l’étudier en le répéter encore et encore, mais il s’avère que ce n’est pas une stratégie particulièrement efficace pour enregistrer une nouvelle information dans mémoire. »

« Une stratégie qui se révèle plus efficace est de trouver un mot-clé qui relie le mot swahili avec le mot en anglais. «Wingu» ressemble à “wing” (aile), les oiseaux ont des ailes et volent dans les “nuages”. »

La recherche de Rawson et Pyc a montré que les apprenants qui s’exerçaient à passer des évaluations ont trouvé de meilleurs mots-clés. De plus, leurs résultats ont révélé que les apprenants développent de meilleurs trucs et des mots-clés, qu’on appelle des médiateurs, quand ils se préparent en pratiquant des évaluations que lorsqu’ils ne font qu’étudier.

« Bien sûr, cela ne fonctionne que dans la mesure où vous avez trouvé un mot-clé qui fait le lien entre la paire de mots. Pour qu’un mot-clé soit efficace, vous devez être capable de vous en rappeler quand vous croisez le mot étranger plus tard. Aussi, il faut être capable de se rappeler le mot anglais après que vous vous êtes souvenu du mot-clé. »
Mary A. Pyc et Katherine A. Rawson (2010). Why Testing Improves Memory: Mediator Effectiveness Hypothesis. Science, Vol. 330. no. 6002 (15 octobre 2010), p. 335 DOI: 10.1126/science.1191465

Dernière modification : 1 août 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)