Des conditions égalitaires pour empêcher la victimisation en classe

Source de l’image : Shutterstock GagliardiPhotography

Une étude menée par équipe de chercheurs de l’Université de Concordia révèle que l’intimidation est une réponse collective extrême pour contrôler les pairs solitaires et antisociaux.
Le but de cette recherche, publiée dans la revue The Journal of Early Adolescence, était de comprendre les facteurs qui expliquent pourquoi certains enfants sont aimés de leurs pairs, alors que d’autres sont perçus comme des victimes ou des tyrans.

William M. Bukowski, coauteur de l’étude, explique que « les sujets repliés sur eux-mêmes constituent une menace pour la cohésion sociale du groupe, ce qui explique que les enfants au tempérament trop affirmé ou trop antisocial soient brimés par leurs semblables. La victimisation est une réaction à quiconque menace l’harmonie du groupe. »

L’équipe de recherche a étudié les agressions sociales plutôt que physiques auprès de 367 enfants anglophones de 5e et de 6e année.

Pour contrer la victimisation, le chercheur incite les parents et les enseignants à encourager les enfants timides à s’exprimer « à promouvoir des conditions égalitaires, où l’accès au pouvoir est partagé ».

[Lire le communiqué de l’Université Concordia]
Ryan E. Adams, Nancy H. Bartlett, William M. Bukowski (2010). Peer Victimization and Social Dominance as Intervening Variables of the Link Between Peer Liking and Relational Aggression. The Journal of Early Adolescence, vol. 30 no 1, p. 102-121 (résumé en ligne)

Dernière modification : 11 août 2021.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

3 commentaires

  1. Par Natalie Beaudet le 11 mars 2012 à 21:33

    Cette étude est elle disponible en français? Et comment ce la procurer?
    J’aimerais en lire le contenu.

    Commentaire inapproprié ?

  2. Par Natalie Beaudet le 11 mars 2012 à 21:30

    cette étude est elle disponible en français et comment ce la procurer?

    Commentaire inapproprié ?

  3. Par Véronique D'Amours le 12 mars 2012 à 7:29

    Bonjour,

    Je vous invite à entrer en contact avec le Centre de recherche en développement humain auquel participe le chercheur qui a dirigé cette étude, William M. Bukowski.

    Véronique

    Commentaire inapproprié ?

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)