Les adolescents veulent terminer leurs études et quitter la maison, selon une étude espagnole

téléchargement (4)Des chercheuses de l’Université de Saint-Jacques-de-Compostelle (USC) ont étudié la relation entre les objectifs des adolescents et leurs comportements antisociaux. Les résultats montrent que le principal objectif des jeunes est de terminer leurs études et de quitter la maison. De plus, l’étude révèle que la plupart de ceux qui manifestent des comportements antisociaux accordent plus d’importance au fait d’être populaire.

« Les objectifs que les adolescents considèrent les plus importants sont relatifs à quitter la maison, au travail et à l’éducation. En d’autres termes, ces objectifs sont liés à la fin des études et à la réussite scolaire », explique Laura Romero López, coauteure de l’étude.
« Les objectifs antisociaux comme tromper, voler ou contourner les règles et les lois ne sont pas vus par les adolescents comme des moyens, mais plutôt comme des fins. En d’autres termes, les adolescents considèrent qu’adopter ce genre de comportements est un objectif en soi. Ils obtiennent ainsi une reconnaissance sociale grâce à leur identité et à leur réputation antisociales, ce qui leur confère un certain niveau de popularité auprès des autres », soutient López Romero.

Cette étude, qui a été publiée dans le plus récent numéro du Spanish Journal of Psychology, avait pour but d’étudier comment les objectifs des adolescents sont structurés et quelle est la relation entre ces objectifs et les comportements antisociaux. Les données qui ont servi à l’étude ont été recueillies à partir de questionnaires remplis par 488 participants, âgés entre 12 à 18 ans et inscrits dans 6 écoles publiques en Galice.

Les élèves devaient exprimer l’importance qu’ils attachaient à chaque objectif en utilisant une échelle de six niveaux. « Puis nous avons analysé l’implication des jeunes lorsqu’ils manifestent des comportements antisociaux », souligne la chercheuse. Les chercheuses ont également étudié le rôle du genre dans la relation entre les objectifs et les comportements antisociaux.

Le rôle des garçons et des filles conditionné par leur genre

Parmi les adolescents interrogés, 233 étaient des garçons (47,8 %) et 254 étaient des filles (52,2 %). « Nous avons observé des différences très classiques entre les deux groupes. Les filles accordent plus d’importance aux objectifs liés à l’éducation et aux aspects familiaux et relationnels, tandis que les garçons se fixent des objectifs plus antisociaux ou liés au sport », explique Romero López.

Le seul facteur commun aux deux sexes est l’objectif de quitter la maison. « Les deux groupes ont présenté les mêmes résultats sur le plan de leurs aspirations et sur leur objectif de devenir autonomes et libres », conclut la chercheuse.
Laura López-Romero, Estrella Romero (2010). Goals during Adolescence and their Relationship with Antisocial Behavior. Spanish Journal of Psychology, vol. 13, no. 1, 166-177 [télécharger l’article (PDF)]

Dernière modification : 30 novembre 2014.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)