La dépression au collégial : la comprendre pour accompagner l’étudiant

Lecture : 4 min.
Mis à jour le 28 Fév 2022

Vaste sujet, le décrochage scolaire est une préoccupation qui touche tous les ordres d’enseignement. Plusieurs facteurs peuvent influencer la persévérance scolaire. Or, la santé mentale des étudiants demeure un enjeu majeur dans la capacité à poursuivre, ou non, leurs études. À ce propos, la thèse de doctorat de Marie-Laurence Paré (2020) porte un regard sur la dépression chez les étudiants au collégial et sur les stratégies à déployer pour limiter l’abandon scolaire. La thèse fait état de la relation entre les buts personnels dans le milieu scolaire et les manifestations de comportements dépressifs pouvant mener au point de rupture du parcours scolaire de l’étudiant.

Source de l’image: Shutterstock

La transition du secondaire vers le collégial comporte souvent un défi d’adaptation. En effet, cette étape est souvent associée à une période de changements multiples, de choix déterminants et d’une exploration identitaire prononcée. Le désir d’autonomie et d’indépendance s’exprime autant par l’excitation de franchir une nouvelle étape que par l’angoisse d’accéder à un monde axé sur la responsabilisation. Il est donc peu surprenant que cette transition soit source de stress et d’angoisse chez l’adulte émergent. Conséquemment, il n’est pas rare de voir apparaître des symptômes dépressifs chez les étudiants les plus vulnérables.

« Selon le plus récent sondage de l’Association américaine de santé collégiale (ACHA, 2019a), 51,6 % des étudiants postsecondaires canadiens interrogés rapportaient s’être sentis si déprimés qu’il leur était difficile de fonctionner, ceci à au moins une reprise dans la dernière année. » (Paré, 2020, p. 1)

Les étudiants de niveau collégial sont peu portés vers la consultation malgré les ressources mises à leur disposition dans le cadre scolaire. La thèse de Paré (2020) propose un angle d’intervention qui peut outiller les enseignants et les intervenants du milieu collégial.

« Paré et Marcotte (2014) avaient cependant identifié […] que 44 % des étudiants présentant un niveau significatif de symptômes de dépression ne consultaient pas en psychologie […] Ce serait toutefois 58 % des étudiants qui souffrent de dépression majeure qui reconnaîtraient leur besoin d’aide (Eisenberg et al., 2007). » (Paré, 2020 p. 26)

Les buts personnels en tant que facteurs modérateurs

Unités de motivation humaine hiérarchisées, les buts personnels comprennent un ensemble d’action, de pensées et de projection marquante pour une personne qui s’inscrivent dans un contexte particulier ou dans une situation donnée. En fait, les buts personnels s’inscrivent dans une perspective d’accomplissement et d’épanouissement personnel qui permet à la personne de planifier ses concrétisations dans l’espoir d’atteindre ses buts.

Plusieurs études ont investigué la relation entre les buts personnels et la dépression. La capacité d’évaluation d’un but personnel et la perception que la personne a de ce but influencent directement son engagement à l’atteindre. Ces éléments, tous interreliés, auraient une influence sur la manifestation de symptômes dépressifs. En effet, l’idée de buts chers à la personne, mais dont la perception par celle-ci qu’ils sont inatteignables en termes de temps et de possibilité, peut la conduire dans une spirale de dévalorisation menant à des symptômes dépressifs et de désengagement.

Les buts personnels se définissent comme « une image exhaustive d’un idéal emmagasiné dans la mémoire à titre de comparaison à un état actuel; une représentation de l’avenir qui influence le présent; un désir; et une incitation à l’action » (Cochran et Tesser, 1996).

L’intervention de type cognitif-comportemental

Parce qu’elle intervient directement sur les cibles spécifiques en lien avec les symptômes dépressif, l’approche cognitive-comportementale auprès des jeunes adultes émergents démontre une efficacité qui retient l’attention dans les milieux collégiaux. En mettant l’accent sur l’acquisition d’habiletés de résolution de problèmes, cette approche propose une dynamique d’intervention axée sur l’autogestion de soi qui assure une pérennité dans le processus de guérison.

En général, une thérapie cognitivo-comportementale est une démarche psychothérapeutique qui aide à comprendre que les pensées influencent le comportement. Comme le laissent entendre les mots qui composent le terme, les interventions cognitivo-comportementales mettent l’accent sur la façon de penser (aspect cognitif) et sur la façon de se comporter (aspect comportemental), en partant du principe que la façon de penser influe sur la façon de se comporter (Rugge et Bonta, 2014).

La considération des buts personnels de l’adulte émergent en amont de l’intervention permet d’évaluer les facteurs de motivation, d’engagement et les déterminants qui peuvent entrer en ligne de compte dans son autorégulation. De plus, l’étude des buts personnels et leur modélisation dans un cadre réaliste en coconstruction avec l’étudiant peuvent influencer son sentiment de contrôle et, subséquemment, son estime de soi.

Que faire alors avec les étudiants?

Le fait d’avoir des buts personnels est une chose commune à tous les individus, mais de les savoir réalistes, atteignables et possibles dans un avenir rapproché influence considérablement la persévérance de l’individu contextualisé. C’est de cet angle d’intervention qu’il s’agit, un angle qui, au lien d’être informatif, accompagne de manière positive le jeune adulte dans son processus d’émergence. Guider l’étudiant dans la mise en perspective de ses buts personnels, l’aider à les cadrer en amont dans la sphère scolaire pour ensuite lui proposer des avenues qui lui sont accessibles en lien direct avec ses buts personnels, voilà une clé bienveillante à considérer.

 

Pour lire la thèse qui a inspiré cet article :

Paré, M.-L. (2020). La dépression chez les collégiens : apport des buts personnels en lien avec le rendement scolaire et l’effet d’une intervention cognitive-comportementale en contexte scolaire. [Thèse de doctorat, Université du Québec à Montréal]. Archipel.  https://archipel.uqam.ca/14770/1/D3790.pdf

Références

American College Health Association (ACHA) (2019a). American College Health Association-National College Health Assessment II: Canadian Reference Group Data Report Spring 2019. American College Health Association. https://www.acha.org/documents/ncha/NCHA- II_Spring_2019_Canadian_Reference_Group_Data_Report.pdf

Cochran, W. et Tesser, A. (1996). The « what the hell » effect: Some effects of goal proximity and goal framing on performance. Dans L. L. Martin et A. Tesser (dir.), Striving and feeling: Interactions among goals, affect, and self- regulation (p. 99-120). Lawrence Erlbaum Associates, Inc.

Eisenberg, D., Golberstein, E. et Gollust, S. E. (2007). Help-seeking and access to mental health care in a university student population. Medical Care, 45(7), 594-601. 10.1097/MLR.0b013e31803bb4c1

Paré, M. L. et Marcotte, D. (2014). La consultation de services psychologiques chez les jeunes adultes : enjeux et pistes de solution. Psychologie Québec, 31(4), 29- 31.

Rugge, T. et Bonta, J. (2014). Training community corrections officers. Dans R.C. Tafrate et D. Mitchell (dir.), Forensic CBT: A Handbook for Clinical Practice (p. 122‑136). John Wiley & Sons.

 

Articles similaires

Favoriser la persévérance et la réussite éducative des autochtones au postsecondaire

Identifier les obstacles à la persévérance scolaire des étudiants autochtones au Québec, rendre compte de pratiques inspirantes pour favoriser leur réussite postsecondaire et améliorer les services qui leur sont destinés. Tels sont les objectifs d’une étude menée par le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ).

Voir l’article

Les médias sociaux et la santé mentale des jeunes

Facebook, Instagram et Snapchat sont des sites de réseautage social bien connus des jeunes dont la plupart sont des usagers réguliers. Selon l’enquête menée par le Centre de toxicomanie et de santé mentale en Ontario, 80 % des élèves de 7 à 12 ans visitent des sites de médias sociaux quotidiennement. Alissa Sklar, conseillère en éducation, s’est intéressée […]

Voir l’article

Facteurs de persévérance scolaire postsecondaire : le cas de l’Ontario

Le dernier rapport du Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur, intitulé La réussite au secondaire et l’accès aux études postsecondaires, fait ressortir les facteurs déterminants de la poursuite aux études supérieures des élèves du secondaire.

Voir l’article

Développer les savoir-être des étudiants au collégial

Deux professeures de littérature au collégial ont développé un cadre théorique qui leur a permis d’inclure l’enseignement explicite de ces savoir-être dans les compétences de leurs cours.

Voir l’article

Diminuer le taux d’abandon des élèves au collégial

Selon le rapport « L’aide pédagogique à l’école : mesurer les effets des interventions proactives sur les résultats des élèves », une aide directe et plus robuste permettrait de réduire le taux d’abandon des élèves au collégial.

Voir l’article

Le collégial et l’adaptation à la charge de travail

Marco Gaudreault et ses collaborateurs du Centre d’Étude des Conditions de vie et des Besoins de la population (ÉCOBES) du Cégep de Jonquière présentent un rapport de recherche portant sur l’intégration aux études et l’engagement scolaire des collégiens issus du renouveau pédagogique.

Voir l’article

De la motivation à l’engagement

Que se passe-t-il donc entre le début d’une session, où les étudiants sont enthousiastes et motivés, et sa fin, où plusieurs ont perdu de l’intérêt et trainent de la patte? L’auteure de cet article explique qu’il faut explorer du côté de l’engagement, concept lié à la motivation, mais qui embrasse bien d’autres réalités.

Voir l’article

101 moyens de motiver : pratiques pédagogiques favorisant la réussite

Dans le cadre du projet de recherche, un site internet a été conçu. On y retrouve entre autres des outils pédagogiques et des entretiens filmés avec des professeurs participants au sujet des différents aspects favorisant la motivation chez les étudiants.

Voir l’article

Commentaires et évaluations

Contribuez à l’appréciation collective

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *