Développer la réflexivité des enseignants en formation : un processus passant par l’écriture

Temps approximatif de lecture : 3 minutes

Plusieurs experts dans le domaine de la formation initiale du personnel enseignant considèrent la réflexivité comme une pratique au cœur du développement professionnel. La littérature récente démontre que le niveau de réflexivité chez les futurs enseignants est plutôt faible et que les programmes de formation visant à les aider à consolider cette compétence sont souvent négligés, voire absents. Colognesi (2021) et son équipe de recherche proposent une stratégie conçue spécifiquement dans le but de soutenir l’acquisition de l’écriture réflexive chez les enseignants en formation.

Source de l’image : ShutterStock

Cette stratégie, une adaptation de la méthode des itinéraires utilisée auprès d’élèves du primaire, rend notamment compte de la combinaison audacieuse des théories liées à la formation des enseignants et celles associées à l’enseignement de l’écriture. Parmi les suggestions pratiques qui ont émergé de ce projet, soulignons l’intégration de périodes vouées à l’enseignement de l’écriture réflexive dans les programmes de formation et l’utilité de former des enseignants ayant la capacité de soutenir des textes réflexifs chez leurs étudiants.

Être réflexif, c’est quoi?

En fait, être réflexif, c’est avoir la capacité d’observer les situations sous des angles différents pour comprendre ce qui s’est passé afin de cerner les aspects positifs, les solutions et les actions sujettes à l’amélioration (Chaubert et al., 2019). Par ailleurs, il est courant d’encourager la réflexivité chez les futurs enseignants par des tâches d’écriture. Or, la recherche a démontré que lorsque les étudiants rédigent des textes de nature réflexive, ils font preuve d’un faible niveau de réflexivité (Colognesi et al., 2019; Derobertmasure et al., 2010). Il appert également que sans accompagnement, les étudiants ne réussissent pas à maîtriser adéquatement la forme et le fond de ce style d’écriture, court-circuitant, au bout du compte, le processus réflexif que l’on souhaite significatif. Le développement des compétences rédactionnelles chez les futurs enseignants devient donc une nécessité.

Selon Koster et ses collaborateurs (2015), l’efficacité d’un enseignement à l’écriture dépend de cinq éléments coordonnés :

1) la fixation d’objectifs;

2) l’enseignement de stratégies;

3) l’enseignement de la structure du texte;

4) la rétroaction;

5) l’aide des pairs.

Développer une posture réflexive : oui, mais comment?

Contrairement à ce que l’on peut penser, l’écriture réflexive n’est pas innée; elle nécessite donc un apprentissage soutenu qui accompagne l’activité d’écriture. Former un enseignant afin qu’il développe progressivement son plein potentiel est l’objectif de la pratique réflexive; cela demande à l’apprenant de s’approprier des outils d’observation permettant de poser un regard sur soi en toute humilité. Il s’agit, en fait, d’acquérir à la fois un niveau de savoir-faire et de savoir-être favorisant l’examen de ses actions professionnelles, de ses compétences et de ses connaissances pour en améliorer la compréhension (Bolton, 1999). Se pose alors la question des moyens à privilégier pour y arriver.

Bien que l’article souligne les effets bénéfiques de la mise en place d’une communauté d’apprentissages professionnelle (CAP) sur la réflexivité collective, les auteurs proposent d’utiliser davantage la création d’un portfolio. En effet, la tenue d’un tel outil suppose une construction personnalisée, individuelle et progressive d’une réflexion sur soi-même en activité. Ce rapport à l’écriture singulier, inscrit dans une ligne du temps, permet de prendre graduellement la distance propice à l’analyse objective de sa pratique professionnelle.

Conclusion

Si la stratégie d’écriture s’avère importante dans l’acquisition d’une pratique réflexive efficace, elle n’est pas nécessairement le moyen le plus facile à maîtriser pour tout le monde. Pour certains, l’écriture peut limiter l’émergence d’une vaste réflexion personnelle qui leur est naturelle de faire dans leur pratique. Pour d’autres, le travail imposé par la structure liée au processus d’écriture peut accaparer tout le temps alloué à l’exercice et, donc, diminuer l’atteinte des objectifs réflexifs. Or, dans tous les cas, l’écriture est un transformateur cognitif important. Colognesi et son équipe soutiennent donc en conclusion que le fait de l’encourager et surtout de la soutenir adéquatement dans le processus de formation des futurs enseignants demeure un complément fondamental au développement et à l’atteinte d’un plein potentiel professionnel.

Références

Bolton, G. (1999). Reflections through the looking-glass: The story of a course of writing as a reflective practitioner. Teaching in Higher Education, 4(2), 193–212.

Chaubet, P., Kaddouri, M., Fischer, S. (2019). La réflexivité: entre l’expérience déstabilisante et le changement [Reflexivity: Between destabilizing experience and change]. Nouveaux cahiers de la recherche en éducation, 21(1), 1–13. https://doi.org/10.7202/1061714ar

Colognesi, S., Deschepper, C., Balleux, L., März, V. (2019). Quel accompagnement des étudiants dans la production d’un texte réflexif, à l’intérieur du travail de fin d’études? Le cas d’un module de formation des futurs enseignants du primaire [What support for students in the production of a reflective text, within the end-of-study work? The case of a training module for future primary school teachers]. Formation et pratiques d’enseignement en question, 25, 79–101.

Colognesi, S., Hanin, V., Still, A., Van Nieuwenhoven, C. (2019). The impact of metacognitive mediation on 12-year-old students’ self-efficacy beliefs for performing complex tasks. International Electronic Journal Of Elementary Education, 12(2), 127–136. https://doi.org/10.26822/iejee.2019257657

Derobertmasure, A., Dehon, A., Demeuse, M. (2010). Indicateurs de réflexivité en formation initiale: analyse de contenu de dossiers réflexifs [Reflexivity indicators in initial training: Analysis of the content of reflective files]. Education et formation, e-294. https://hal.archives-ouvertes.fr/file/index/docid/730959/filename/Derobertmasure_Dehon_demeuse_-_Indicateurs_de_rA_flexivite_en_formation_initiale_2_.pdf

Koster, M., Tribushinina, E., De Jong, P. F., van den Bergh, B. (2015). Teaching children to write: A meta-analysis of writing intervention research. Journal of Writing Research, 7(2), 299–324.

 

Ce texte est une vulgarisation de l’article scientifique suivant :

Colognesi, S., Deprit, A., Coppe, T., Van Nieuwenhoven, C., März, V., & Hanin, V. (2021). Developing Student Teachers’ Reflexivity Toward Their Course Planning: Implementation of a Training Program Focused on Writing and Reflective Skills. SAGE Openhttps://doi.org/10.1177/21582440211016897

 

Pour aller plus loin…

La pratique réflexive comme outil de développement professionnel

Développement professionnel, collaboration et accompagnement en enseignement [Dossier thématique]

De l’expert disciplinaire au professeur du collégial

 

Source de l’image : ShutterStock

Dernière modification : 12 juillet 2021.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)