Soutenir l’état d’esprit de développement des élèves

Temps approximatif de lecture : 3 à 4 minutes

En 2018, pour la première fois, le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) a mesuré l’état d’esprit de développement de 600 000 élèves dans 78 pays et économies. Dans son rapport PISA 2018. Sky’s the limit: Growth mindset, students, and schools in PISA, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) présente son analyse des données liées à cet état d’esprit sous différents angles. Elle établit un lien entre cet état d’esprit et les résultats d’apprentissage, les attitudes et le bien-être des élèves, les enseignants et les pratiques pédagogiques ainsi que les caractéristiques contextuelles des systèmes éducatifs. Le présent article résume les chapitres du rapport de l’OCDE (2021) portant sur le lien entre le bien-être des élèves et cet état d’esprit ainsi que sur les pratiques pédagogiques favorisant celui-ci.

Source de l’image : ShutterStock

Tous les trois ans, l’OCDE mène le PISA. Cette enquête mondiale évalue la qualité, l’équité et l’efficacité des systèmes scolaires. Elle mesure les connaissances des élèves de 15 ans en lecture, en mathématiques et en sciences et détermine comment ils les utilisent.

L’état d’esprit de développement

L’état d’esprit de développement est la croyance selon laquelle l’intelligence et les compétences d’une personne peuvent se développer avec le temps grâce à l’effort, à de bonnes stratégies et au soutien des autres. À l’inverse, l’état d’esprit fixe est la croyance qui veut que les individus soient nés avec une intelligence et des compétences déterminées à la naissance.

La théorie sous-jacente à ces concepts a été élaborée par Carol S. Dweck (2006), professeure de psychologie à l’Université Stanford (Californie). Cette théorie propose une explication afin de comprendre les raisons pour lesquelles certaines personnes parviendraient à atteindre leur plein potentiel alors que d’autres ne semblent pas y arriver.

L’état d’esprit de développement et le bien-être des élèves

Les résultats de l’enquête PISA de 2018 révèlent que l’état d’esprit de développement des élèves est associé de manière positive à leur bien-être : les élèves ayant un état d’esprit de développement sont plus susceptibles d’être satisfaits de leur vie. Cet état d’esprit favoriserait la résilience et atténuerait l’impact des événements négatifs de la vie. Les résultats de l’enquête montrent également que l’état d’esprit de développement est associé à l’apparition d’émotions positives et au sentiment d’appartenance à l’école.

Pour obtenir ces résultats, l’enquête PISA a mesuré le bien-être subjectif des élèves en fonction de deux dimensions : la satisfaction dans la vie (aspect cognitif du bien-être) et les sentiments (aspect affectif du bien-être).

La satisfaction dans la vie renvoie à l’évaluation de la vie mesurée à partir d’une échelle d’appréciation de 0 (pas du tout satisfait) à 10 (complètement satisfait) et au sens de la vie mesuré selon que les élèves sont en accord ou en désaccord avec les trois énoncés suivants.

  • Ma vie a un sens ou un but clair.
  • J’ai découvert un sens satisfaisant à ma vie.
  • J’ai une compréhension claire de ce qui donne du sens à ma vie.

Pour évaluer les émotions, les élèves devaient rapporter à quelle fréquence ils ressentaient de la joie, de la tristesse, de la peur, etc.

Enfin, le PISA a évalué le sentiment d’appartenance des élèves à l’école à partir d’une échelle d’évaluation dans laquelle ils devaient mentionner leur degré d’accord avec les énoncés suivants.

  • Je me sens comme un étranger à l’école.
  • Je me fais facilement des amis à l’école.
  • Je me sens à ma place à l’école.
  • Je me sens mal à l’aise et pas à ma place à l’école.
  • Les autres élèves semblent m’apprécier.
  • Je me sens seul à l’école.

Les pratiques pédagogiques favorables

Le personnel enseignant joue un rôle-clé dans la mise en place d’un environnement d’apprentissage propice à l’émergence de l’état d’esprit de développement chez les élèves, notamment par l’adoption de certaines pratiques pédagogiques.

Selon le PISA, trois pratiques pédagogiques sont particulièrement favorables à l’émergence de l’état d’esprit de développement des élèves :

  • le soutien de l’enseignant ou de l’enseignante;
  • l’adaptation de l’enseignement aux besoins des élèves et l’intégration régulière de défis d’apprentissage;
  • la rétroaction continue et constructive donnée aux élèves. Cette rétroaction consiste à souligner l’effort, la persévérance, l’amélioration et le processus d’apprentissage des élèves plutôt que leur intelligence ou leur talent.

Ces pratiques pédagogiques peuvent vraiment faire une différence. En effet, comme l’a montré l’enquête PISA, en moyenne, parmi les pays de l’OCDE, les élèves qui présentent un état d’esprit de développement obtiennent des résultats plus élevés dans l’évaluation des connaissances que les élèves ayant un état d’esprit fixe. Cette différence serait accentuée quand les enseignants sont soutenants, adaptent leur enseignement et fournissent des rétroactions aux élèves.

Encourager l’état d’esprit de développement

L’enquête PISA a permis de recueillir des données sur l’état d’esprit de développement et d’ouvrir le dialogue entre les chercheurs et les praticiens concernant les conditions à mettre en place pour permettre aux élèves d’apprendre avec l’esprit ouvert, intelligence et passion. Tous les élèves peuvent cultiver un état d’esprit de développement pour autant que l’environnement dans lequel ils évoluent encourage cet état d’esprit et qu’il fournisse les conditions propices tant à l’échelle de la classe et de l’école que du système éducatif.

Références 

Dweck, C. (2006). Mindset. Random House.

Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). (2021). PISA 2018. Sky’s the limit: Growth mindset, students, and schools in PISA. Repéré à https://yidanprize.org/wp-content/uploads/2021/04/Skys-the-limit_Final_WEB_v4-1.pdf

Pour aller plus loin…

Source de l’image : ShutterStock

Dernière modification : 11 juin 2021.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)