Engagement scolaire, intelligence émotionnelle et estime de soi des adolescents : quels liens?

Temps approximatif de lecture : 3 à 4 minutes

La littérature scientifique récente a révélé l’intérêt que l’engagement scolaire possède vis-à-vis de la réussite éducative des jeunes. En effet, il contribue notamment à réduire le décrochage et les comportements indésirables à l’école. Comme les émotions sont au cœur de l’engagement scolaire, des chercheurs se sont intéressés à deux dimensions émotionnelles impliquées dans son développement : l’intelligence émotionnelle et l’estime de soi. Ils ont aussi examiné le rôle d’intermédiaire que pouvait jouer l’estime de soi dans la relation entre l’intelligence émotionnelle et l’engagement scolaire.

Source de l’image : ShutterStock

Les adolescents au centre de la recherche

Dans leur article publié dans la revue Psychology Research and Behavior Management, les chercheurs Ana Belen Barragán Martín, Maria Del Carmen Pérez Fuentes, Maria Del Mar Molero Jurado, Africa Martos Martínez, Maria Del Mar Simón Márquez, Jose Jesus Gázquez Linares (Université d’Alméria) et Maria Sisto (Université autonome du Chili) présentent leur recherche menée auprès de 1 287 élèves du secondaire âgés de 14 à 18 ans fréquentant un collège public de la province d’Alméria en Espagne.

Les chercheurs ont fait passer trois questionnaires aux élèves :

  • l’échelle de mesure de l’engagement au travail d’Utrecht pour les étudiants (Utrecht Work Engagement Scale UWES-S) qui comporte 17 questions et permet de mesurer le sentiment d’engagement scolaire;
  • l’enquête courte de l’intelligence émotionnelle (Brief Emotional Intelligence Survey [EQ-i-M20]) qui comporte 20 questions et permet d’évaluer les 5 composantes de l’intelligence émotionnelle : les facteurs intrapersonnels, la gestion du stress, l’adaptabilité, les facteurs interpersonnels et ceux liés à l’humeur;
  • l’échelle Rosenberg de l’estime de soi. Cette échelle de 10 questions permet d’évaluer le sentiment de respect et d’acceptation de soi des élèves.

L’engagement scolaire : une définition

Pour les chercheurs, l’engagement scolaire renvoie à « un état psychologique caractérisé par le sentiment d’appartenance, attribuant de la valeur à l’éducation, et participant à l’école, aux apprentissages, à l’étude et aux activités pédagogiques » (Barragan Martin, Pérez-Fuentes, Molero Jurado et al., 2021, p. 307). L’engagement scolaire comprendrait trois composantes : la vigueur (l’énergie, la volonté et la persistance dans l’effort), le dévouement (l’enthousiasme, l’inspiration et la fierté) et l’absorption (la concentration dans une tâche sans effort et avec joie).

Les relations entre l’engagement scolaire, l’intelligence émotionnelle et l’estime de soi

L’analyse des réponses aux questionnaires a permis aux chercheurs de constater qu’il existait une relation positive entre l’intelligence émotionnelle et l’engagement scolaire. Par exemple, dans une situation stressante comme un examen à préparer, un élève qui fait preuve d’intelligence émotionnelle sera capable d’identifier, d’exprimer et de réguler ses émotions. Il sera plus apte à mettre en place des stratégies efficaces pour surmonter son stress comme la planification de son temps d’études ou l’adoption de méthodes de relaxation. Ce faisant, il sera plus optimiste, plus confiant et maintiendra son engagement dans la tâche à accomplir.

Aussi, la recherche a confirmé qu’il y avait une relation positive entre l’estime de soi, c’est-à-dire la perception qu’une personne a de sa propre valeur, et l’engagement scolaire. Les chercheurs ont noté que les élèves qui avaient une forte estime de soi se montraient les plus engagés et étaient ceux qui participaient le plus activement aux activités scolaires de l’école. À l’opposé, les adolescents dont l’estime de soi était faible prenaient part aux activités scolaires sans énergie, sans enthousiasme et sans plaisir; une désaffection émotionnelle à l’égard des études pouvait même se développer chez eux.

L’estime de soi, un intermédiaire?

Les chercheurs ont découvert que l’estime de soi influençait la relation entre l’intelligence émotionnelle et l’engagement scolaire. Toutefois, cette influence serait partielle puisque l’estime de soi agirait uniquement sur les facteurs intrapersonnels, la gestion du stress et l’adaptabilité de l’intelligence émotionnelle. Les chercheurs expliquent ce résultat par le fait que les facteurs de l’intelligence émotionnelle interpersonnels et ceux liés à l’humeur, bien qu’ils soient importants dans l’engagement scolaire, n’exercent pas une influence déterminante sur le niveau d’estime de soi des jeunes ni sur leur engagement à l’école.

Intervenir en intelligence émotionnelle à l’école

Au terme de cette étude, les chercheurs recommandent la création de programmes de développement des compétences émotionnelles à l’école. Les élèves plus habiles à gérer leurs émotions dans différents contextes seraient plus enthousiastes, intéressés et engagés dans leurs études. De surcroît, étant plus compétents dans la gestion de leurs émotions, ils seraient plus optimistes et entretiendraient une meilleure estime d’eux-mêmes, ce qui contribuerait à leur engagement scolaire.

Référence 

Barragán-Martín, A.B., Pérez-Fuentes, M.D.C, Molero Jurado, M.D.M, Martos Martínez, Á, Simón-Márquez, M.D.M, Sisto, M. et Gázquez-Linares. J.J. (2021). Emotional Intelligence and Academic Engagement in Adolescents: The Mediating Role of Self-Esteem. Psychology Research and Behavior Management, 14, 307-316.
https://doi.org/10.2147/PRBM.S302697

Source de l’image : ShutterStock

Dernière modification : 2 mai 2021.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)