Acquérir des compétences orales pour favoriser la réussite scolaire au secondaire

Temps approximatif de lecture : 3 à 4 minutes

Les habiletés en lecture et en écriture semblent avoir des impacts concrets sur la réussite scolaire des élèves au secondaire, et ce, même dans les matières autres que le français. En effet, le décodage et la reconnaissance des mots joueraient un rôle important dans la réalisation de différentes tâches des élèves, notamment dans les cours de science et technologie (ST) : faire des inférences, dégager l’idée principale d’un texte, rédiger des rapports de laboratoire, etc. D’ailleurs, un certain nombre d’échecs proviendraient de difficultés en lecture et en écriture, d’autant plus que les termes, en ST, sont parfois nouveaux pour les élèves et, donc, plus complexes à décoder. Les chercheurs Nancy Granger, de l’Université de Sherbrooke, et Christian Dumais, de l’Université du Québec à Trois-Rivières, ont exploré les effets potentiels du développement des compétences orales avec des élèves en difficulté dans les cours de ST.

L’article à l’origine du présent texte est disponible via le Réseau québécois de recherche et de transfert en littératie. D’autres ressources sur ce thème sont disponibles sur leur site Web, dont plusieurs sont accessibles en ligne gratuitement.

Source de l’image : ShutterStock

Une recherche pour soutenir les élèves

La recherche de Granger de Dumais a été menée avec 45 élèves d’une école secondaire de la Montérégie, dont plus de la moitié présentaient des difficultés d’apprentissage. L’objectif était de soutenir ces élèves dans leur cours de ST et de les aider à se préparer à l’examen ministériel. Pour ce faire, ceux-ci devaient mieux s’approprier le vocabulaire spécialisé, comprendre les consignes multiples et repérer l’information importante dans les textes soumis.

L’apprentissage de la reformulation et de la justification, deux manières de mobiliser les connaissances antérieures des élèves et d’utiliser un vocabulaire spécifique, a été ciblé. Pour y arriver, l’enseignant, appuyé par les deux chercheurs, prodiguait un enseignement explicite d’un lexique et d’objets techniques. Le lexique technique servait quotidiennement aux élèves non seulement dans leurs apprentissages, mais aussi comme aide-mémoire; tandis que les objets techniques étaient plutôt utilisés par les élèves pour démontrer leur compréhension à l’oral.

En outre, les élèves devaient répondre oralement à des questions écrites sur des cartes, ce qui les amenait à se référer aux éléments théoriques donnés antérieurement dans le cours. Ils travaillaient, dans ce cas, la reformulation et la mobilisation de leurs connaissances.

Un exercice aussi utile pour l’enseignant que pour les élèves

Cette démarche a permis à l’enseignant à la fois de mieux comprendre les besoins des élèves, dont ceux en difficulté, et de réfléchir de manière critique à son enseignement. De plus, grâce à cet exercice, les élèves ont affirmé mieux comprendre les contenus du cours de ST, d’une part, et prendre plaisir à participer oralement à leur cours en classe.

L’enseignant rapporte qu’un moment d’adaptation a été nécessaire pour briser la glace et pour vraiment laisser la place aux élèves, pour leur permettre de répondre. Néanmoins, une fois cette première étape passée, ils se sont prêtés aisément au jeu et ont reconnu par la suite les effets positifs de cette démarche sur leur compréhension de la matière.

Conclusion

Cette expérimentation a porté ses fruits puisque 86 % des élèves participants ont réussi l’épreuve ministérielle, alors que 70 % l’avaient réussie l’année précédente. L’acquisition de compétences orales pourrait donc soutenir les apprentissages, voire les renforcer, selon les résultats obtenus par Granger et Dumais, lesquels encouragent d’ailleurs la communauté scientifique à poursuivre le travail de documentation sur ce plan.

Références

Granger, N et Dumais, C. (2017). Intégrer l’oral au cours de science et technologie au secondaire. Spectre, 46(2). https://fr.calameo.com/aestq/read/005181483443e3014fbc0

Granger, N. et Dumais, C. (2019). Rôles des pratiques de reformulation et de justification à l’oral pour l’appropriation des contenus en classe de science et technologie au secondaire. Dans G. Messier et L. Lafontaine (Dir.). Littératie : entre pratiques scolaires et extrascolaires (p. 87-110). Côte Saint-Luc : Éditions Peisaj. https://app.box.com/s/8wdnoxxncl6pdauq32q7yt8qqdq53zmc

Pour aller plus loin…

Source de l’image : ShutterStock

Dernière modification : 28 juin 2020.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)