Stratégies discursives utilisées par les parents d’enfants bilingues réceptifs

Temps approximatif de lecture : 4 – 5 minutes

Article rédigé par :

Rabia Sabah Meziane, M.P.O Doctorante en orthophonie, Université de Montréal

Les données sur le développement des enfants bilingues indiquent qu’une partie importante d’entre eux (de 25 à 35 %) comprend les deux langues de leur environnement, mais n’utilise qu’une seule langue (p. ex. De Houwer, 2007). Dre Janice Nakamura veut comprendre ce phénomène en étudiant les interactions parent-enfant. Les résultats de son étude suggèrent que le type de stratégie discursive utilisée par le parent a une influence sur l’utilisation des langues par l’enfant. L’auteure conclut que lorsque les enfants s’habituent à des interactions bilingues, il peut être difficile d’inverser ce mode d’interaction.

Cet article résume les résultats d’un projet de recherche sur les stratégies discursives adoptées par les parents d’enfants bilingues de la région de Tokyo au Japon. Cette étude de cas a été réalisée par Dre Janice Nakamura (2018) de l’Université des femmes de Sagami au Japon.

Bilinguisme

Le bilinguisme est un concept complexe défini de plusieurs façons selon le domaine qui l’étudie. Dans le champ langagier, on considère que le bilinguisme est basé sur un continuum selon le degré d’habiletés expressives et réceptives de l’individu (Goldstein et Gildersleeve-Neumann, 2015).

Enfant bilingue réceptif

L’enfant bilingue réceptif ou passif se situe à l’extrême gauche du continuum. Il peut comprendre minimalement les deux langues auxquelles il est exposé, mais peut communiquer à l’oral seulement dans l’une de ces langues (Kuo et Anderson, 2012). Selon Dre Janice Nakamura, cette catégorie d’enfants représente une partie importante des enfants bilingues. Au Japon, par exemple, environ un enfant bilingue anglais-japonais sur trois est passif; il ne parle que le japonais (Yamamoto, 2001).

Stratégies discursives parentales

Les données de la recherche suggèrent que les enfants bilingues réceptifs peuvent devenir des bilingues actifs (utilisation des  deux langues) lorsque leur environnement linguistique change. L’un des aspects importants de l’environnement linguistique de l’enfant est le genre d’interaction parent-enfant. Cette interaction se trouve modulée par le type de stratégies discursives parentales. Ces stratégies, utilisées consciemment ou non par les parents, ont une influence sur l’utilisation des langues par l’enfant. Dans son étude, Dre Nakamura décrit six types de stratégies dont le contexte d’utilisation (unilingue ou bilingue) et le niveau de contrainte varient. Les trois premières stratégies présentées dans le tableau ci-dessous sont les plus contraignantes et favorisent une communication unilingue. Les trois dernières stratégies sont moins contraignantes pour l’enfant et favorisent un contexte de communication bilingue.


*À noter que les noms des stratégies sont une traduction de l’auteure de cet article de vulgarisation.

Résultats de l’étude

La présente étude de cas a analysé les interactions de deux familles bilingues de la région de Tokyo dont les enfants étaient âgés de quatre et sept ans respectivement. Les enfants étaient bilingues japonais-italien et japonais-anglais. Selon l’auteure, l’utilisation prédominante de stratégies discursives non contraignantes (p. ex. déplacement et code-switching) de la part des parents semble avoir contribué au bilinguisme réceptif de leur enfant. Les parents ont très peu utilisé de stratégies contraignantes, car ils ont préféré favoriser une communication fluide avec leur enfant. En effet, bien que les stratégies contraignantes encouragent un bilinguisme actif, elles obligent les personnes à interrompre temporairement la conversation.

Conclusion

Les résultats de cette étude indiquent qu’il est important pour les parents d’enfants bilingues d’utiliser des stratégies discursives au cours des premières années de la vie de l’enfant afin de favoriser un bilinguisme actif. L’utilisation fréquente de stratégies non contraignantes nuit par ailleurs au développement du bilinguisme actif.

 

Références

De Houwer, A. (2007). Parental language input patterns and children’s bilingual use. Applied Psycholinguistics, 28(3), 411-424.

Goldstein, B. A. et Gildersleeve-Neumann, C. E. (2015). Bilingualism and Speech Sound Disorders. Current Developmental Disorders Reports, 2(3), 237-244. https://doi.org/10.1007/s40474-015-0049-3

Kuo, L. J. et Anderson, R. C. (2012). Effects of early bilingualism on learning phonological regularities in a new language. Journal of Experimental Child Psychology, 111(3), 455-467.

Nakamura, J. (2018). Parents’ use of discourse strategies in dual-lingual interactions with receptive bilingual children. Crosslinguistic Research in Monolingual and Bilingual Speech, 181-200.

Yamamoto, M. (2001). Language Use in Interlingual Familes : A Japanese-English Sociolinguistic Study (Bilingual Education & Bilingualism). Multilingual Matters.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification : 16 août 2021.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)