Améliorer les compétences à rédiger d’élèves du primaire en milieu défavorisé

Temps approximatif de lecture : 3 minutes

Par : Rabia Sabah Meziane, M.P.O, doctorante à l’Université de Montréal

Parmi les approches d’intervention ayant un grand potentiel d’action sur les aspects motivationnels des élèves de milieux défavorisés, les pratiques différenciées semblent particulièrement aidantes (Moldoveanu et coll., 2015). C’est cette méthode qu’ont privilégiée la chercheuse Mirela Moldoveanu et son équipe pour améliorer l’enseignement de l’écriture à des élèves du primaire en milieu défavorisé. Les résultats de ce projet de recherche-action révèlent une nette amélioration de la motivation et de l’engagement des élèves dans une tâche d’écriture. Les enseignants ont aussi observé un plus grand respect de l’intention d’écriture et une structure de texte plus adéquate dans les textes de leurs élèves. 

Cet article reprend les éléments clés du projet de recherche-action dirigé par la chercheuse Mirela Moldoveanu de l’Université du Québec à Montréal dans le cadre de l’action concertée du programme de recherche sur l’écriture. Ce projet a été financé par le ministère de l’Éducation ainsi que par le Fonds de recherche du Québec ‒ Société et culture.

Source de l’image : ShutterStock

Définition

La différenciation pédagogique et les pratiques qui en découlent sont une approche qui vise une adéquation entre les moyens pédagogiques mis en place et les besoins d’apprentissage des élèves (Kahn, 2010 dans Moldoveanu, 2020). Lorsqu’un enseignant utilise cette approche, il doit faire une évaluation approfondie des caractéristiques de ses élèves et choisir des pratiques pédagogiques adaptées à son groupe.

Effets des pratiques différenciées

Plusieurs études ont décrit les effets positifs de l’utilisation des pratiques différenciées auprès d’élèves et plus précisément chez des élèves de milieux défavorisés afin de maintenir leur engagement scolaire (Archambault et coll., 2015). Dans une précédente étude, Moldoveanu et ses collègues (2015) mentionnent que les pratiques différenciées ont des effets directs sur les résultats d’apprentissage des élèves et contribuent à augmenter leur engagement scolaire en favorisant leur autonomie.

La professeure Moldoveanu et son équipe reprennent cette approche pour documenter ses effets sur le développement de l’écriture. Ce projet a été réalisé auprès de six enseignantes du primaire et une conseillère pédagogique de trois écoles situées en milieux défavorisés (indice de milieu socio-économique [IMSE] de 8 à 10). Grâce à une approche collaborative entre l’équipe de recherche et les enseignantes participantes, celles-ci ont intégré une pédagogie différenciée pour améliorer les compétences d’écriture de leurs élèves. Elles ont notamment évalué le rapport à l’écriture de leurs élèves afin de planifier des activités différenciées d’enseignement de celle-ci.

Le rapport à l’écriture est la relation que le scripteur entretient avec l’écriture. Les résultats de cette recherche soutiennent que la réalisation d’activités qui permettent de saisir le rapport à l’écriture des élèves est utile pour comprendre leurs besoins d’apprentissage en écriture. Un exemple d’activité est d’animer une discussion en classe où les élèves sont encouragés à partager leurs sentiments liés à l’écriture. Des exemples de questions à poser aux élèves sont proposés dans le rapport complet.

Après deux années scolaires de mise en œuvre de ce projet, les enseignantes ont observé une nette amélioration de la motivation et de l’engagement des élèves dans la tâche d’écriture. Les élèves se mettaient à la tâche plus rapidement et sur une durée prolongée; ils ont alors produit des textes plus longs. Elles ont aussi observé que les élèves avaient plus de facilité à trouver des idées riches, ils respectaient davantage l’intention d’écriture et structuraient plus adéquatement leur texte.

Les élèves, quant à eux, ont apprécié les changements réalisés par les enseignantes dans leur approche d’enseignement. Ils ont noté entre autres que la pédagogie différentiée leur a permis d’améliorer leurs stratégies d’utilisation des outils (p. ex. dictionnaire) et leurs stratégies de correction. Finalement, les élèves ont exprimé leur fierté par rapport à leur développement à titre de scripteurs.

Exemples de pratiques différenciées

Voici quelques suggestions d’adaptations pédagogiques réalisées par les enseignantes participantes afin de répondre aux besoins de leurs élèves. Consultez le rapport complet pour obtenir des exemples supplémentaires.

  • Élaborer des activités d’écriture significatives et réelles (p. ex., les élèves doivent écrire une lettre à une personne significative).
  • Réaliser une activité d’écriture collective. Les élèves proposent des idées, et l’enseignante aide à la construction des phrases.
  • Corriger uniquement certains critères associés directement aux aspects travaillés dans les ateliers préparatoires.
  • Enseigner l’écriture de façon explicite.

 

Références

Archambault, I. et coll. (2015). Étude comparative de l’engagement scolaire des élèves de milieux défavorisés issus ou non de l’immigration: contributions de l’environnement scolaire et des pratiques enseignantes. http://www.frqsc.gouv.qc.ca/documents/11326/552404/PRS_ArchambaultI_rap port_%C3%A9l% C3%A8ves -immigration-ou-non.pdf/324adbae-2887-4b18- ae5a-6c506b5ce46e

Moldoveanu, M.(2020). Mettre en œuvre des pratiques différenciées pour favoriser le développement des compétences à rédiger d’élèves du primaire en milieu défavorisé. https://frq.gouv.qc.ca/histoire-et-rapport/mettre-en-oeuvre-des-pratiques-differenciees-pour-favoriser-le-developpement-des-competences-a-rediger-deleves-du-primaire-en-milieu-defavorise/

Moldoveanu, M. et coll. (2015). Différenciation pédagogique et réussite scolaire d’élèves autochtones et de milieux défavorisés. http://www.frqsc.gouv.qc.ca/la-recherche/la- rechercheenvedette/histoire/differenciation-pedagogique-et-reussite-scolaire-d- eleves-autochtones-et-demilieuxdefavorises-nbs3onjr1446046517397

Source de l’image : ShutterStock

Dernière modification : 14 juin 2021.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)