Apprendre avec une application, est-ce vraiment possible ?

Temps approximatif de lecture : 3 minutes

Les applications à vocation éducative se multiplient depuis une dizaine d’années et cela s’est accéléré lors de l’année 2020. Avec la fermeture ponctuelle des écoles à travers le monde, ce marché a connu une forte expansion. Une équipe de chercheurs américains se sont intéressés aux applications vouées à l’apprentissage de la littératie et des mathématiques. Une méta-analyse a été menée afin de déterminer les effets des applications sur l’apprentissage des enfants d’âge préscolaire et primaire.

Source de l’image : ShutterStock

Les chercheurs James Kim, Joshua Gilbert, Qun Yu et Charles Gale ont conduit une méta-analyse d’études recensant les effets des applications éducatives sur le développement des compétences en littératie et en mathématiques. Les résultats de 36 études portant sur l’utilisation des applications et ses effets sur l’apprentissage chez des enfants d’âge préscolaire et primaire (jusqu’à la 3e année) ont été examinés. L’équipe de recherche tentait alors de déterminer jusque dans quelle mesure les applications peuvent soutenir l’apprentissage des enfants. De plus, elle s’est aussi penchée sur les caractéristiques des applications qui semblaient avoir un effet positif sur l’apprentissage.

Quels effets sur les compétences en littératie et en mathématiques ?

En premier lieu, les chercheurs indiquent que les études indiquent globalement que les applications éducatives améliorent la réussite scolaire des enfants. Ces résultats seraient convergents avec des études qui démontrent les impacts de la ludification de l’apprentissage. Concrètement, ces applications fournissent un espace pour que les enfants s’engagent dans un apprentissage actif ou ludique, en contexte individuel ou en petits groupes (Kim et al., 2021 : 12).

Ces résultats sont toutefois à nuancer. Les applications qui étaient à l’étude étaient principalement de très haute qualité et étaient conçues de manière à ce que les enfants puissent développer des compétences avec leur utilisation. Cependant, toutes les applications en circulation ne sont pas basées sur les mêmes fondements. Par conséquent, les applications de haute qualité se démarquent par l’objectif qu’elles ont de promouvoir un apprentissage actif, engageant, interactif et possédant un objectif clair d’apprentissage (Kim et al., 2021 : 12).

Quelles limites ?

Les applications recensées par la littérature étaient conçues en majorité pour améliorer des compétences spécifiques chez les enfants d’âge préscolaire, comme la reconnaissance de lettres et de chiffres (Kim et al., 2021 : 14). Elles mettent en action les enfants de manière à leur faire intégrer ces apprentissages par la pratique répétée. Pour soutenir les enfants dans leurs compétences en littératie et en mathématiques, les applications montrent des limites, car celles-ci engagent peu les enfants dans des activités d’apprentissage plus complexes, comme la résolution de problème et la compréhension de lecture. Il est également plus difficile de mesurer les effets des applications qui le font, car ces compétences mettent du temps à se développer.

Toutefois, la recherche n’a pas réussi à dégager des caractéristiques spécifiques aux applications qui seraient les plus efficaces pour soutenir le développement des compétences en littératie et en mathématiques. Les applications étaient toutes uniques et de très haute qualité, ce qui n’a pas permis une plus large comparaison. Les chercheurs invitent la communauté scientifique à s’intéresser ainsi aux différents aspects de l’utilisation des applications (activités, niveau d’engagement, interactions sociales, création de sens) et leur efficacité pour soutenir la réussite scolaire.

Conclusion

À la lumière de cette méta-analyse, les chercheurs concluent que les applications éducatives de haute qualité peuvent avoir des effets bénéfiques pour soutenir les compétences en littératie et en mathématique des enfants. Cela serait d’autant plus vrai chez les enfants d’âge préscolaire, chez qui les effets semblent plus prégnants. Aussi, les recherches auraient repéré des effets plus directs lorsque les applications étaient centrées sur des compétences spécifiques.

Référence

Kim, J., Gilbert, J., Yu, Q., & Gale, C. (2021). Measures Matter: A Meta-Analysis of the Effects of Educational Apps on Preschool to Grade 3 Children’s Literacy and Math Skills. AERA Openhttps://doi.org/10.1177/23328584211004183

Pour aller plus loin…

Dernière modification : 7 mai 2021.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)