La création de jeux vidéo : un nouvel outil pédagogique

Texte traduit et adapté de Education students learning the language of today’s kids publié sur le site de Express news, University of Alberta le 9 février 2011

téléchargement (8)
Patricia Boechler, professeure en psychologie de l’éducation à l’Université d’Alberta, est convaincue que la création de jeux vidéo peut devenir un outil pédagogique. Spécialiste des technologies éducatives, elle croit que les enseignants pourraient exploiter la popularité toujours croissante des jeux pour susciter l’intérêt des élèves.

La chercheuse base sa réflexion sur le constat que les jeux vidéo occupent une part importante dans la vie des jeunes du primaire et du secondaire à l’extérieur de l’école. Dans ce contexte, pourquoi ne pas envisager les jeux vidéo sous l’angle des théories de l’éducation?

Selon Boechler, les élèves construisent leurs connaissances à travers les expériences de leur environnement. Or, un des rôles fondamentaux de l’enseignant est de favoriser la construction du savoir chez l’élève en lui offrant des situations d’apprentissage motivantes. L’élaboration d’un jeu vidéo peut devenir un moyen d’allier un environnement familier et agréable pour l’élève à une situation d’apprentissage déterminée par l’enseignant.

L’élaboration d’un jeu vidéo peut devenir un moyen d’allier un environnement familier et agréable pour l’élève à une situation d’apprentissage déterminée par l’enseignant.

Loin d’être un prétexte pour brancher les jeunes aux consoles de jeux, ce projet de création invite les élèves à construire leur propre jeu sur un sujet approprié aux visées éducatives, comme l’enjeu économique de la traite des fourrures en Amérique du Nord dans le cadre d’un cours d’histoire sociale. Pour créer le jeu, l’élève devra inévitablement se plonger dans les divers aspects du sujet afin d’élaborer un environnement pertinent et représentatif de la réalité à reproduire.

L’expérience semble être concluante, du moins chez les futurs enseignants qui ont assisté aux cours de Boechler. Shivon Brennan, étudiante en enseignement au secondaire, confie que la création d’un jeu vidéo, qui nécessite la maitrise du langage de programmation, a été l’expérience la plus motivante de toute sa carrière universitaire. Les difficultés qu’elle a d’abord cru insurmontables lui ont appris l’importance de s’ouvrir à la nouveauté et d’explorer de nouvelles façons d’aborder le monde, des qualités qu’elle pourra partager avec ses futurs élèves.

Boechler émet par contre une mise en garde quant à l’abus ou à la mauvaise utilisation des jeux vidéo en classe. Elle souligne l’importance d’apprivoiser les nouvelles technologies avant de les intégrer à son programme éducatif afin de s’en servir à bon escient. La technologie ne devrait pas prendre toute la place dans l’enseignement, mais être un moyen de moderniser et de dynamiser les approches pédagogiques.

Les jeunes utilisent la technologie chaque jour avec beaucoup d’enthousiasme. Les enseignants ont donc tout intérêt à s’approprier cette technologie et à adapter leur démarche didactique à la réalité des jeunes d’aujourd’hui.

Dernière modification : 24 novembre 2020.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 4,00 sur 5)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)