Saguenay-Lac-Saint-Jean

Première IRC née au Québec, en 1996, le Conseil régional de prévention de l’abandon scolaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean (CRÉPAS) a pour mission de prévenir l’abandon des études au Saguenay–Lac-Saint-Jean (SLSJ) par la mobilisation des acteurs interordres [1] et intersectoriels [2] et le développement d’actions territoriales concertées.

logo_crepas_2011

En collaboration avec Frédéric Tremblay, conseiller en communication.

Présentation de l’organisme

Pour élargir la responsabilité de prévenir l’abandon scolaire, le CRÉPAS mobilise les citoyens, les décideurs et les intervenants afin qu’ils développent une vision commune de la problématique et des actions à entreprendre dans un milieu donné pour créer un environnement propice à la persévérance scolaire des jeunes et des adultes en formation. Soucieux de réduire les inégalités et l’exclusion sociales, le CRÉPAS module son intervention en fonction des réalités territoriales et, de ce fait, intensifie son intervention auprès des milieux plus à risque d’abandon scolaire. Il agit aussi pour amoindrir les inégalités individuelles en ciblant les jeunes et les adultes en formation ayant des problématiques particulières.

Plus de 100 volontaires issus de différents domaines s’impliquent au sein des divers comités du CRÉPAS. L’équipe de professionnels chevronnés du CRÉPAS détient une large expertise en intervention collective, en communication, en recherche-action et évaluation ainsi qu’en animation et concertation.

« La persévérance scolaire, c’est l’affaire de tous »

Défis et enjeux de la région

Le SLSJ obtient généralement les meilleurs taux de décrochage et de diplomation après sept ans au secondaire de tout le Québec depuis près d’une décennie. Malgré cette performance remarquable, il semble que la région ait atteint un plafond en matière de persévérance scolaire au secondaire et au collégial. Quant au baccalauréat, le taux de diplomation est légèrement inférieur à celui du Réseau de l’Université du Québec. C’est pourquoi le CRÉPAS et ses partenaires doivent innover afin qu’un plus grand nombre possible de jeunes et d’adultes accède à un diplôme ou à une qualification.

Projet « En vedette »

Entre autres projets, le CRÉPAS en partenariat avec le Conseil régional des familles du SLSJ, un regroupement de 14 organismes communautaires, pilotent le projet Mobilisation Famille. Ce projet poursuit l’objectif d’augmenter le soutien affectif parental et la participation parentale au suivi scolaire; deux pratiques parentales favorisant la persévérance scolaire des tout-petits et des plus grands. Pour ce faire, Mobilisation Famille cible prioritairement, mais non exclusivement, les familles les plus vulnérables. Différentes voies d’action ont été envisagées :

  • – La valorisation de l’éducation dans les familles du SLSJ;
  • – La reconnaissance du rôle de la famille dans la persévérance scolaire par les familles elles-mêmes et par les intervenants, particulièrement du milieu scolaire;
  • – Le développement du sentiment de compétence;
  • – Le développement d’un réseau d’alliés dans la promotion du rôle de la famille dans la persévérance scolaire.

Plusieurs organisations communautaires et publiques provenant des organismes communautaires Famille, de l’éducation et de la santé et des services sociaux contribuent au projet Mobilisation Famille en développant des projets sectoriels et intersectoriels pour contribuer à augmenter le soutien des parents puisque « Chaque jeune a besoin d’encouragements, chaque jour ».

D’autres initiatives

Le CRÉPAS est responsable de nombreuses activités : interventions diverses en lien avec la motivation et l’engagement scolaires, certification Études-Travail des entreprises, campagnes de sensibilisation annuelles, intervention en milieux à risque, évaluation de projets dans les milieux locaux, plan d’action pour la valorisation du rôle de l’enseignant dans la persévérance scolaire, projet Science et réussite au SLSJ, etc.

 [Consulter le site internet du CREPAS]

[Accueil]

 

[1] Acteurs provenant de tous les ordres d’enseignement.

[2] Acteurs provenant de tous les secteurs d’activité au sein de la communauté (milieux scolaires, organismes familles, regroupement des CPE, élus, représentant de la santé publique, syndicats de l’enseignement, entreprises privées, fondations, milieu de la recherche, etc.).

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)