Intégration pédagogique du web social : évaluation des productions

par Michelle Deschênes, enseignant au collège O’Sullivan de Québec

Plusieurs enseignants choisissent d’intégrer les technologies pour supporter des activités pédagogiques. La question de l’évaluation peut toutefois représenter un défi. C’est dans le cadre d’un projet de recherche du Programme de recherche et d’expérimentation pédagogiques de l’Association des Collèges Privés du Québec que la question a été abordée.


Ce projet a permis l’élaboration de grilles d’évaluation adaptables afin de faciliter l’évaluation de productions issues de l’intégration pédagogique des outils du web social, en particulier le blogue, le microblogue et le wiki. Les outils d’évaluation proposés permettent de rendre plus formelle l’évaluation, tant dans un contexte formatif que sommatif.

Une recension des pratiques actuelles a servi de base à la réflexion qui a permis de produire des grilles comportant des énoncés et des critères d’évaluation en lien avec les outils. Parmi les 21 enseignants ayant répondu à l’appel, 16 provenaient du collégial, 3 du secondaire et 2 du milieu universitaire.


Nature des évaluations

Parmi les enseignants interrogés, 67 % d’entre eux évaluaient de façon sommative les évaluations et 48 % le faisaient de façon formative (certains évaluaient de façon formative et sommative à différents moments). Fait intéressant à noter : plusieurs enseignants qui n’évaluaient pas de façon sommative les productions ont d’abord affirmé ne pas évaluer du tout. Au fil de la discussion, lorsqu’il était question de vérifier la nature de ce qui était diffusé par les étudiants, les enseignants mentionnaient qu’ils lisaient toujours les publications et qu’ils réajustaient le tir au besoin. Bien qu’ils n’utilisaient pas d’outil formel pour l’évaluation, ils assuraient un suivi et offraient régulièrement des commentaires, quelquefois directement dans l’outil choisi pour l’activité d’apprentissage.

Proposition d’instruments d’évaluation

Plusieurs instruments d’évaluation sont proposés. Après avoir choisi l’outil du web social qui supporte le mieux l’activité visant le développement de la compétence, un enseignant pourrait sélectionner quelques énoncés ou critères parmi ceux proposés et les ajouter à un outil d’évaluation qui tient compte des aspects disciplinaires. Il pourrait également en choisir certains pour proposer aux étudiants de s’autoévaluer. Afin de choisir les critères les plus appropriés au projet, l’enseignant pourra se pencher sur ces questions :

  • Dois-je évaluer toutes les publications? Bien qu’il soit pertinent de faire la lecture de toutes les productions, il peut être envisagé de demander à l’étudiant de sélectionner un certain nombre de productions dont il est le plus fier et sur lesquelles il souhaite être évalué de façon sommative.
  • Dois-je évaluer le processus? L’évaluation d’une compétence implique souvent d’observer une démarche et les ajustements que fait l’étudiant, pas seulement le produit final.
  • Dois-je évaluer les interactions? Que ce soit de façon formelle ou informelle, il est adéquat d’assurer un suivi des échanges entre les étudiants (contenu, apport à la production, partage d’information, moment de la contribution visant à faire bénéficier aux autres le contenu partagé)

Selon la nature de ce qui est à évaluer, l’intention de l’enseignant et le moment où est réalisée l’évaluation, l’enseignant sera à même de choisir parmi les instruments d’évaluation suivants. Ce découpage a été choisi en raison du fait que certains critères ne relèvent pas de l’évaluation d’une compétence ou d’un de ces éléments, mais plutôt d’une habilité ou même de la présence ou non de certaines composantes attendues.

Instruments d’évaluations proposés

Figure 1

Tous les outils proposés sont disponibles à l’adresse http://iteractive.ca/evaluationwebsocial/.

Un exemple : évaluer à l’aide d’un blogue

L’évaluation à l’aide d’un blogue comprend plusieurs aspects qui dépendent de la nature de l’activité et de l’utilisation que l’on fait de l’outil. Par exemple, dans le cas d’un blogue de classe dans lequel les étudiants rédigent des articles sur leur expérience de stage, chaque étudiant ne peut intervenir que sur le contenu qu’il diffuse dans ses articles et dans ses interactions avec les autres (commentaires laissés à la suite des articles de ses collègues ou réactions aux commentaires que les autres laissent sur son propre article).

Une liste de vérification pourrait être remise aux étudiants pour qu’ils s’assurent que l’article qu’ils s’apprêtent à publier respecte les bonnes pratiques de rédaction sur le web.

C’est aussi l’occasion pour eux de vérifier qu’ils utilisent adéquatement les fonctionnalités disponibles. Par exemple, la liste pourrait contenir ces énoncés de la grille 1.

Grille 1

Grille 1

Une grille d’évaluation à échelle descriptive serait toutefois plus appropriée pour l’évaluation réalisée par l’enseignant. Cette grille pourrait comprendre des critères comme ceux présentés dans la grille 2.

Figure 3

Grille 2

Dans le cas d’un projet durant lequel les étudiants ont à publier un nombre important d’articles sur le blogue, il peut être intéressant de demander aux étudiants de rédiger un article synthèse dans lequel ils ont à faire une réflexion sur le processus. Ils ne doivent pas simplement résumer le processus : ils doivent faire la démonstration qu’ils sont en mesure de faire des liens entre les concepts, d’intégrer les apprentissages réalisés pour en faire un texte original. Il pourrait alors être pertinent d’ajouter un critère comme celui de la grille 3.

Grille 3

Grille 3

Conclusion

Les extraits présentés dans cet article sont en lien avec l’évaluation d’une activité supportée par le blogue. Les instruments d’évaluation proposés dans le rapport complet couvrent les critères pouvant être utilisés pour l’évaluation d’activités supportées par le blogue, le microblogue et le wiki. Il s’agit pour l’enseignant de choisir les critères qui conviennent au projet et de leur attribuer la pondération adéquate par rapport aux critères disciplinaires.

Des enseignants interrogés ont mentionné que le fait de donner des rétroactions tout au long du processus permettait de mieux réguler les apprentissages et de réduire le temps consacré à la correction au moment l’évaluation finale. Souhaitons que le fait de pouvoir se référer à des grilles adaptables facilite aussi le processus d’évaluation des apprentissages.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)

Design adaptatif : Les Dompteurs de souris   | Conception du site : iXmedia   |  Icônes : Komodo Media   |  Google+