Favoriser le sentiment d’appartenance dans la formation à distance

Temps approximatif de lecture : 3 à 4 minutes

Par : Pier-Luc Jolicoeur, Université Laval

La formation à distance crée un espace flexible qui offre aux étudiants des opportunités éducatives tout en permettant de répondre à leurs diverses responsabilités personnelles, professionnelles ou familiales. Mais cet espace peut paraître bizarre et l’ensemble de la formation associée à ce lieu peut représenter une activité solitaire. Alors, comment surmonter les difficultés liées à cet espace, à cette activité, et favoriser la réussite éducative? Le développement d’un sentiment d’appartenance pourrait être une piste de solution. C’est d’ailleurs pourquoi Susi Peacock et ses collaborateurs (2020) ont examiné l’importance du sentiment d’appartenance dans la formation à distance. Pour ce faire, ils se sont intéressés à l’expérience des étudiants.

 

Source de l’image : ShutterStock

Le sentiment d’appartenance

Le besoin de se sentir lié aux autres (peu importe la manière) et d’être apprécié est universel chez l’être humain. Ce besoin d’appartenance varie selon les situations, mais s’accentue durant les périodes de stress ou de transition. En classe, deux attributs le caractérisent : l’impression (1) d’être accepté, respecté et valorisé dans le groupe, et (2) de se sentir à sa place.

Si le sentiment d’appartenance était peu développé, la capacité des étudiants à pleinement réaliser leurs tâches serait entravée. À l’inverse, son plein développement favorise la création de liens sociaux qui réduisent l’anxiété et qui aident les étudiants à développer leur compréhension et à établir des liens entre les idées.

Son rôle dans une communauté d’apprentissage en ligne

Peacock et ses collaborateurs ont cherché à comprendre le développement du sentiment d’appartenance chez les apprenants, ainsi que les manières de le promouvoir pour les enseignants ou les établissements d’enseignement.

Pour ce faire, l’équipe de chercheurs a ciblé deux groupes d’étudiants où les enseignants souscrivaient à une approche collaborative et communautaire. De fait, les apprenants étaient initiés à leurs rôles dans la communauté en ligne. Ils étaient par exemple censés participer chaque semaine à des travaux individuels et à des activités en équipe. Les apprenants pouvaient aussi rencontrer d’autres membres de la communauté dans les discussions (forums et chat). Enfin, ils pouvaient discuter avec les enseignants durant les cours synchrones.

Un concept qui fait consensus

De cet échantillon (les deux groupes d’étudiants ciblés), 12 participants ont rempli un questionnaire dont 2 ont participé à une entrevue téléphonique (semi-structurée) de 45 minutes. Résultat : les répondants ont souligné l’importance du sentiment d’appartenance dans la formation à distance. Ils ont également soulevé trois aspects du sentiment d’appartenance (voir les paragraphes suivants).

  1. L’engagement :
    • L’engagement touche à la fois l’étudiant et l’enseignant.
    • L’approche de l’enseignant donne le ton à l’apprentissage. Elle contribue au développement (ou non) du sentiment d’appartenance de l’étudiant. De fait, l’amabilité d’un enseignant, sa disponibilité, son enthousiasme et sa volonté de maintenir un contact avec l’étudiant contribuent à renforcer le sentiment d’appartenance.
    • La nature et la profondeur des contributions (post) dans les discussions, ainsi que l’engagement dans le travail et les activités en équipe aident à maintenir le sentiment d’appartenance. En outre, le travail d’équipe et les discussions constructives sont considérés comme efficaces. Du reste, le fait d’établir un moment dans la classe pour apprendre à se connaître avant le développement des interactions a été jugé crucial.
  2. La culture d’apprentissage :
    • La culture de l’apprentissage renvoie à ce qui affecte, produit ou transforme l’activité d’apprentissage (p. ex. la structure des modules, le matériel pédagogique proposé, les comportements des enseignants et des étudiants, etc.).
    • Dans l’échantillon étudié, la notion de partage et l’accès en ligne en tout temps des ressources pédagogiques ont contribué au sentiment d’appartenance. Le partage des défis et des inquiétudes par et pour les étudiants a également aidé, tout comme l’utilisation des forums par les enseignants.
    • Certains éléments de la culture d’apprentissage ont cependant nui au sentiment d’appartenance : les rétroactions nuisibles à l’étudiant, l’absence de rétroaction, les comportements rebutants (p. ex. l’absence de participation, les commentaires désobligeants). Cela dit, le fait d’avoir atteint ensemble un objectif commun compensait les aspects négatifs.
  3. Le soutien : 
    • Le soutien aux familles, les problèmes partagés, l’offre de conseils et le design des cours ont été les aspects du soutien mis en évidence dans l’étude.
    • Les contacts informels avec les apprenants ont grandement contribué au sentiment d’appartenance. L’utilisation de fichier multimédia, l’obligation de rendre des comptes (p. ex. journaux de bord), les moments de collaboration synchrone, les messages courriel des enseignants y ont également contribué.
    • La création et l’utilisation par les étudiants d’espaces privés ont également été appréciées.

Conclusion

Les interactions des étudiants avec les enseignants et leurs pairs ainsi qu’avec les services de soutien de l’établissement d’enseignement sont essentielles au développement et au maintien d’un sentiment d’appartenance dans la formation à distance. L’étude et les recommandations de Peacock et de son équipe peuvent aider les enseignants à favoriser son développement dans leur propre classe, notamment en misant l’engagement, la culture de l’apprentissage et le soutien.

Référence

Peacock, S., Cowan, J., Irvine, L. et Williams J. (2020). An Exploration Into the Importance of a Sense of Belonging for Online Learners. International Review of Research in Open and Distributed Learning, 21(2). https://doi.org/10.19173/irrodl.v20i5.4539

Pour aller plus loin…

Source de l’image : ShutterStock

Dernière modification : 8 mars 2021.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)