Stratégies de lecture et enseignement explicite

La motivation des adolescents en lecture tend à diminuer selon une pente constante depuis la fin du primaire jusqu’à la fin du secondaire. Cette baisse de motivation a un effet notable sur la pratique de la lecture des élèves et, par le fait même, sur le développement de leur compétence en lecture. La plus récente recherche d’Érick Falardeau, professeur titulaire à l’Université Laval, permet de considérer l’incidence de l’enseignement explicite des stratégies de lecture sur le développement de la motivation et de la compétence en lecture des élèves.

Source de l’image : ShutterStock

Qu’est-ce que l’enseignement explicite?

L’enseignement explicite constitue une formalisation d’une stratégie d’enseignement structurée en étapes séquencées et intégrées. Dans le cadre du rapport de recherche d’Érick Falardeau, l’enseignement explicite comporte cinq phases itératives :

  1. Définir la stratégie et préciser son utilité;
  2. Modeler;
  3. Effectuer une pratique guidée coopérative et un étayage;
  4. Effectuer une pratique autonome;
  5. Réinvestir.

L’objectif vise le soutien à l’apprentissage des élèves au moyen d’actions précises lors de la préparation, de l’interaction et de la consolidation d’une situation d’enseignement-apprentissage.

Un effet sur les élèves

C’est le niveau d’engagement de la part des enseignants dans l’enseignement explicite qui permet d’obtenir des résultats intéressants chez les élèves. La perception d’efficacité personnelle des élèves augmente par rapport au niveau d’implication de l’enseignant, tout comme l’utilisation des stratégies de compréhension.

Une absence de résultats qui en dit long

Même si la recherche ne permet pas d’obtenir des résultats quant à l’efficacité de l’enseignement explicite, elle constitue tout de même en une source d’informations pertinentes pour les directions d’école et les commissions scolaires. L’absence de résultats probants peut s’expliquer par les difficultés des enseignants quant aux modalités d’implantation et de mise en œuvre des nouvelles stratégies d’enseignement. D’autres raisons sont également abordées par Falardeau, par exemple un manque d’adéquation aux besoins réels des enseignants, ainsi qu’une difficulté à intégrer de nouvelles pratiques pédagogiques en cours d’année.

Conclusion

Ce qu’il faut retenir de cette étude, c’est que seuls les enseignants qui ont utilisé régulièrement les stratégies de lecture ont provoqué des changements dans l’utilisation de ces mêmes stratégies par leurs élèves.

 

À propos de l’auteur

Érick Falardeau est professeur titulaire au Département d’études sur l’enseignement et l’apprentissage de l’Université Laval. Il possède un baccalauréat en littérature française, une maîtrise en littérature québécoise et un doctorat en didactique du français. Il s’intéresse principalement à l’enseignement explicite des stratégies de lecture et d’écriture, ainsi qu’à la façon dont les élèves du primaire et du secondaire maîtrisent ces processus complexes.

Référence

Falardeau, E. (2019). L’impact d’une démarche d’enseignement explicite des stratégies de lecture sur la compétence et la motivation d’élèves du secondaire (rapport de recherche, projet no 2015-LC-187830). Université Laval et Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC). www.frqsc.gouv.qc.ca/documents/11326/2510085/Enseignement-explicite_rapport_E.Falardeau.pdf/cdebab0d-8572-48a2-8992-c86d01308816

 

Pour en savoir plus…

 

Source de l’image : ShutterStock

Dernière modification : 24 novembre 2020.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 4,00 sur 5)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)