Pourquoi faut-il parler de temps en éducation?

L’impression de manquer considérablement de temps est une réalité commune à plusieurs acteurs du domaine de l’éducation. Il arrive trop souvent aux équipes-écoles de courir après le temps et d’avoir l’impression de le subir plutôt que de le gérer. Les périodes, les jours cycles, le calendrier scolaire, la progression des apprentissages, etc. sont des contraintes du temps avec lesquelles les acteurs doivent composer. Comment peuvent-ils augmenter leur efficacité? Comment peuvent-ils maximiser leur temps? Les équipes-écoles sont à la conquête du temps puisqu’il est précieux, qu’il s’agit d’une denrée rare et que, trop souvent, il leur échappe.

Le temps, lorsqu’il est suffisant et bien utilisé, est, sans doute, un des principaux facteurs de réussite éducative.

Pour le CTREQ, choisir le temps comme thématique pour le 4e Symposium sur le transfert de connaissances en éducation semblait une excellente idée. Le thème du temps demeure au centre des préoccupations et des actions des différents acteurs de la réussite éducative. C’est seulement en définissant le temps autrement que ce dernier pourra être considéré comme une ressource pédagogique efficace.

Le 4e Symposium a permis aux acteurs du milieu de l’éducation de s’arrêter pour réfléchir à leur rapport au temps. Ils ont également eu la possibilité de travailler ensemble, de partager des expériences et d’explorer diverses pistes de solutions quant à cet enjeu. De plus, les participants ont pu préciser leurs besoins concernant la recherche et connaître certains résultats en ce qui concerne l’organisation du temps, les temps d’apprentissage et les temps de collaboration. Finalement, les participants ont pu discuter de leurs attentes et de leurs besoins. Ils ont ainsi eu l’occasion de s’inspirer mutuellement et de prendre du temps dans l’objectif d’en gagner.

Dernière modification : 28 août 2019.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)