Pecha Kucha – Un atelier d’écriture pour travailler autrement et aider tous les élèves

La présentation Un atelier d’écriture pour travailler autrement et aider tous les élèves a été effectuée dans le cadre du 4e Symposium – Le temps, parlons-en! La présentation de type Pecha Kucha (microprésentation) met de l’avant des modalités innovantes utilisées à l’école. L’idée est de proposer un aménagement du temps différent afin de favoriser les apprentissages. Voici un résumé des contenus présentés par Martine Arpin et Manon Roy lors de leur présentation.

Un moment pour l’écriture

L’atelier d’écriture est une approche pédagogique qui favorise l’apprentissage de l’écriture dans un contexte important. Il s’agit d’une activité quotidienne qui facilite la différenciation pédagogique, qui assure la qualité de l’enseignement de la lecture, qui motive les élèves et qui augmente leurs capacités à écrire. Cette activité se divise en trois étapes : un enseignement explicite en lien avec l’écriture, un temps de pratique autonome et une période de rétroaction.

Pour apprendre, les élèves ont besoin de temps, de pratique et de soutien.

Pour entreprendre une telle démarche, il est essentiel de réunir des conditions gagnantes, soit :

  • offrir des occasions de formation continue en écriture pour les enseignants[1];
  • favoriser la collaboration professionnelle pour la création des ateliers;
  • bâtir une vision commune des ateliers développée à long terme;
  • respecter le rythme d’écriture de chaque élève.

Si cet aménagement du temps dans la classe vous intéresse, vous pouvez visionner l’ensemble de la présentation de Martine Arpin et Manon Roy à propos de leur atelier d’écriture.

Le portrait des conférencières

Martine Arpin

Martine Arpin est enseignante en première année du primaire à l’école à l’Orée-du-Bois de la Commission scolaire des Trois-Lacs.

Manon Roy

Manon Roy est directrice de l’école primaire à l’Orée-du-Bois de la Commission scolaire des Trois-Lacs.

[1] Le genre masculin est utilisé pour alléger le texte, et ce, sans préjudice à la forme féminine.

Dernière modification : 28 août 2019.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)