Les temps de collaboration : ce que dit la recherche

La conférence La collaboration et le temps : ce qu’en dit la recherche a été présentée dans le cadre du 4e Symposium – Le temps, parlons-en! Elle permet de démystifier les possibilités offertes par la collaboration en éducation. Voici un résumé des contenus présentés par Cecilia Borges lors de sa conférence.

Le sujet abordé dans cette conférence est celui des formes de travail collaboratif hors classe qui englobent des pratiques collaboratives du travail enseignant et qui s’inscrivent dans une démarche sociologique du travail. Il est important de comprendre que l’enseignement est un travail collectif, mais pas nécessairement collaboratif. La structure cellulaire à deux niveaux, soit une coordination horizontale et une coordination verticale, fait souvent obstacle à la collaboration.

Les formes collaboratives du travail enseignant désignent les différents modes de collaboration entre les enseignants et les autres acteurs du milieu scolaire.

L’émergence des formes collaboratives du travail enseignant

Différents facteurs contribuent à l’émergence des formes collaboratives du travail enseignant. Parmi ces facteurs, on trouve principalement l’augmentation de la démographie scolaire, l’évolution du travail enseignant, l’évolution de la population scolaire, les réformes, les mesures, les nouvelles formes d’organisation du travail scolaire et les nouveaux agents scolaires. La collaboration est dorénavant impérative, et il est impensable que les enseignants[1] continuent à travailler en solo.

Les différentes conceptualisations

Il y a une convergence théorique quant aux formes collaboratives du travail enseignant. Les théories touchent presque toutes l’efficacité enseignante et découlent des théories de l’apprentissage et de celles du domaine de l’organisation.

Il existe bien évidemment des bénéfices et des inconvénients aux formes collaboratives du travail enseignant, et il s’agit d’une pratique qui nécessite encore une réflexion, surtout en ce qui concerne le temps des formes collaboratives.

Si vous désirez en apprendre davantage sur les résultats de recherche en ce qui a trait à la place de la collaboration dans le travail enseignant, vous pouvez visionner dès maintenant l’ensemble de la conférence de Cecilia Borges.

 

Le portrait de la conférencière

Cecilia Borges est professeure au Département de psychopédagogie et d’andragogie de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Le développement professionnel, la formation des maîtres, l’éducation physique et de la santé ainsi que la réussite scolaire font partie de son champ d’expertise.

[1] Le genre masculin est utilisé pour alléger le texte, et ce, sans préjudice à la forme féminine.

Dernière modification : 24 novembre 2020.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)