Les technologies en éducation : une multitude de possibilités pour gagner du temps

La conférence Les technologies en éducation : une multitude de possibilités pour gagner du temps a été présentée dans le cadre du 4e Symposium – Le temps, parlons-en! Elle présente les manières dont le numérique permet d’accroître les possibilités des apprenants et des enseignants[1] en plus de gagner du temps. Voici un résumé des contenus présentés par Thierry Karsenti lors de sa conférence.

Le numérique se taille une place d’importance en éducation. Cependant, il ne faut pas le considérer comme une fin en soi. Il s’agit plutôt d’un outil qui permet de favoriser la réussite éducative et, par le fait même, de gagner du temps.

Ce qu’en dit la recherche

  • Le numérique participe à la réussite éducative de tous les apprenants.
  • Le numérique participe à l’engagement des apprenants.
  • L’important, ce sont surtout les usages! C’est ce que l’on fait avec le numérique et ce que les apprenants réaliseront qui transformera leur expérience scolaire.
  • Il y a cinq étapes à l’intégration du numérique en éducation : former, équiper, préparer, responsabiliser et engager.
  • Le plus grand défi en éducation est la passivité numérique des apprenants, c’est-à-dire leur non-engagement et l’utilisation du numérique à des fins autres que l’apprentissage.

Si vous désirez en apprendre davantage sur les pistes pédagogiques pour un usage réfléchi du numérique en éducation, vous pouvez visionner dès maintenant l’ensemble de la conférence de Thierry Karsenti.

Le portrait du conférencier

Thierry Karsenti est professeur au Département de psychopédagogie et d’andragogie de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication (TIC). Thierry Karsenti se spécialise principalement dans les TIC en contexte éducatif ainsi qu’en changement et en innovation.

[1] Le genre masculin est utilisé pour alléger le texte, et ce, sans préjudice à la forme féminine.

Dernière modification : 28 août 2019.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)