Le looping, ses avantages et ses limites

La conférence Le looping, ses avantages et ses limites a été présentée dans le cadre du 4e Symposium – Le temps, parlons-en! Elle suggère une modalité d’enseignement qui offre une plus grande stabilité aux élèves et qui permet la construction de relations solides. Voici un résumé des contenus présentés par Patrick Giroux et Julie Thivierge lors de leur conférence.

Le looping se caractérise par le fait qu’un enseignant demeure avec le même groupe classe, ou un noyau important d’élèves de cette classe, pour plus d’une année scolaire consécutive.

Un lien privilégié

Les avantages d’une telle pratique sont nombreux, autant pour les élèves que pour les enseignants[1]. La construction d’une relation à long terme entre les élèves et l’enseignant favorise habituellement la création d’un lien solide. Cette relation permet aux enseignants de mieux connaître leurs élèves. Ils peuvent ainsi cerner plus facilement leurs forces et leurs faiblesses afin de faire de la différenciation plus aisément.

De petits désagréments

Il est certain qu’une pratique de ce genre comporte certaines limites qui touchent à la fois les élèves et les enseignants. Cette approche pédagogique n’est pas nécessairement adaptée à tous les types d’apprenants. Une crainte de la séparation peut être présente chez certains élèves lorsque vient le temps de changer d’enseignant. De la même manière, c’est un engagement à long terme qui oblige l’enseignant à innover et à se renouveler constamment pour garder la motivation des élèves.

Avant de se lancer dans le « looping », il est nécessaire de réfléchir à une stratégie et de la planifier pour le bon déroulement de cette modalité d’enseignement. Le « looping » devrait être un choix plutôt qu’une obligation. Cette approche est particulière, et tous les acteurs impliqués, que ce soit les parents, les élèves ou les enseignants, devraient être libres d’y prendre part ou non.

Si vous désirez en apprendre davantage sur le « looping », vous pouvez visionner dès maintenant l’ensemble de la conférence de Patrick Giroux et de Julie Thivierge.

Le portrait des conférenciers

Patrick Giroux

Patrick Giroux est professeur au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Il est directeur du Laboratoire de formation et de recherche sur la littératie numérique et s’intéresse particulièrement au développement des compétences technologiques et informationnelles.

Julie Thivierge

Julie Thivierge est enseignante au deuxième cycle du primaire à l’école du Bac de la Commission scolaire des Navigateurs.

[1] Le genre masculin est utilisé pour alléger le texte, et ce, sans préjudice à la forme féminine.

Dernière modification : 28 août 2019.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)