La tâche globale de l’enseignant

La conférence La tâche globale de l’enseignant a été présentée dans le cadre du 4e Symposium – Le temps, parlons-en! Elle permet l’exploration d’un aménagement du temps fondé sur l’absence d’horaire individuel fixe standardisé. Voici un résumé des contenus présentés par Pierre-Olivier Jetté, Nadia Rousseau et Danny Roy lors de leur conférence.

La tâche globale consiste à confier un groupe d’élèves à une équipe d’enseignants[1] qui sont responsables collectivement et solidairement de la totalité d’un programme de formation. C’est, entre autres, une manière de faire l’école autrement, de valoriser l’esprit d’équipe et le travail d’équipe en plus de prendre du temps pour la collaboration et l’entraide, autant entre les élèves qu’entre les membres du personnel enseignant.

Une relation solide

Une telle tâche permet de développer une relation solide entre les enseignants et les élèves, mais aussi entre les enseignants et les parents puisque le contact avec ces derniers est favorisé. La motivation scolaire grandit dans un tel milieu, et l’investissement personnel des élèves dans leurs apprentissages est notable.

Si vous désirez en apprendre davantage sur la tâche globale de l’enseignant et comprendre comment des milieux scolaires tels qu’un centre de formation en entreprise et récupération (CFER) ou un établissement d’enseignement secondaire privé ont pu mettre à profit une telle tâche, vous pouvez visionner dès maintenant l’ensemble de la conférence de Pierre-Olivier Jetté, Nadia Rousseau et Danny Roy.

Le portrait des conférenciers

Pierre-Olivier Jetté

Pierre-Olivier Jetté est enseignant au secondaire au Collège Saint-Bernard, un établissement d’enseignement privé de la région du Centre-du-Québec. Il est également fondateur du programme Voie d’avenir.

Nadia Rousseau

Nadia Rousseau est professeure au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Elle se spécialise dans l’inclusion scolaire et l’école en changement.

Danny Roy

Danny Roy est enseignant en adaptation scolaire au Centre de formation en entreprise et en récupération (CFER) de Beauce.

[1] Le genre masculin est utilisé pour alléger le texte, et ce, sans préjudice à la forme féminine.

Dernière modification : 24 novembre 2020.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)