Le Consortium régional de recherche en éducation : quelques exemples de retombées

Créé en 1998, le Consortium régional de recherche en éducation (CRRE) mène des activités de recherche dans les régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la Côte-Nord et de Charlevoix afin de contribuer directement à l’amélioration des pratiques éducatives des divers ordres d’enseignement. Une rencontre avec plusieurs chercheurs impliqués dans le Consortium a permis de comprendre la portée de ce partenariat.

Les objectifs du Consortium régional de recherche en éducation

Les chercheurs impliqués dans le Consortium désirent avoir des retombées sur le quotidien des écoles en consolidant la recherche sur les pratiques éducatives. Ils souhaitent également établir et alimenter une culture du type « Recherche et développement » dans les milieux scolaires afin que les pratiques enseignantes puissent régulièrement être évaluées, ajustées et transformées, et que les modèles créés soient à l’image des changements continus en éducation.

« Le Consortium stimule la collaboration entre les chercheurs et les milieux de la pratique. Il permet de briser le mythe du chercheur dans sa tour d’ivoire qui ne fait que donner du contenu. » – Stéphane Allaire, UQAC

Les travaux du Consortium régional de recherche en éducation

Les travaux de recherche réalisés au cours des 20 dernières années sont multiples. Le dénominateur commun de ces travaux est la dynamique de collaboration mentionnée précédemment. Chaque projet de recherche initié par le CRRE est une collaboration entre les acteurs des milieux scolaires et universitaires. Ces partenaires travaillent de pair pour cibler les enjeux et les besoins rencontrés dans les écoles. Cette façon de faire permet de tirer profit de l’expertise de chacun dans l’élaboration de nouvelles pratiques.

Plus concrètement, les activités du Consortium régional de recherche en éducation pourraient être divisées en trois grandes catégories. Premièrement, le CRRE offre un répertoire permettant de faciliter l’arrimage et l’émergence de collaborations entre les chercheurs et les intervenants des milieux scolaires en leur permettant de se partager respectivement leurs intérêts et leurs expertises ainsi que leurs besoins de recherche et de formation. Deuxièmement, il finance annuellement quelques projets de recherche de nature participative. Tous les projets de recherche subventionnés impliquent des chercheurs et des acteurs scolaires. Finalement, le CRRE partage sur son site Web des publications, des résultats de recherche, des bulletins d’information ainsi que d’autres productions scientifiques issues de ses activités.

Des retombées qui touchent divers acteurs

Les activités du Consortium ont des retombées majeures auprès de différents acteurs : enseignants, conseillers pédagogiques, experts, directeurs, etc. En effet, puisque les activités de recherche naissent de besoins identifiés par les milieux scolaires, les retombées sur les acteurs ne pourraient pas être plus directes.

« Le Consortium contribue à diminuer les inégalités entre les élèves, car un élément transversal de tous les projets est le questionnement du comment pouvons-nous aider les élèves. » – Patrick Giroux, UQAC

Tous les participants à un projet de recherche subventionné par le CRRE tirent profit de leur expérience. En voici quelques exemples :

  • Des élèves qui peuvent s’exprimer sur leurs besoins et sur leurs attentes.
  • Des parents qui obtiennent des réponses à leurs propres questions.
  • Des étudiants en enseignement qui bonifient leurs apprentissages au cours de leur stage en collaborant avec des chercheurs et des étudiants d’autres milieux.
  • Des enseignants qui développent leur sentiment de compétence en contribuant activement aux changements apportés dans leur école.
  • Des professionnels de l’enseignement qui accèdent facilement à des chercheurs.
  • Des étudiants-chercheurs qui développent une expérience en recherche participative.
  • Des chercheurs qui ont l’occasion d’être en contact avec les milieux scolaires.
  • Une université qui popularise la recherche.

Une nouvelle revue

Au cours des derniers mois, le Consortium a lancé une toute nouvelle revue, soit la Revue hybride de l’éducation (RHÉ). Divisée en trois rubriques, elle permet à la fois à des chercheurs, à des étudiants-chercheurs et à des praticiens de s’exprimer. La rubrique « Milieu de la recherche » présente un article scientifique classique accompagné d’un court article de vulgarisation qui permet aux praticiens d’accéder plus facilement au contenu présenté. La Rubrique « Place à la relève » offre quant à elle la possibilité à des étudiants de 2e ou 3e cycle de publier un article théorique écrit dans le cadre d’un cours. Finalement, la dernière rubrique, « Milieu de la pratique », invite les acteurs des milieux scolaires à travailler en collaboration avec un chercheur et à soumettre un article à leur image. La RHÉ est donc une revue riche en contenu, qui comme le Consortium, est un bel exemple de collaboration entre les différents milieux.

 

Image : Shutterstock/docstockmedia

Dernière modification : 5 décembre 2018.

Partager sur les réseaux sociaux :

Mots-clés : ,

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)

..