La douance

Dans un article publié en janvier 2018, la psychologue et neuropsychologue Marianne Bélanger a fait ressortir les points les plus importants des derniers articles scientifiques concernant la douance. 

Pixabay/Michal Jarmoluk

par Anne-Marie Grondin

Les personnes douées ont un développement neurophysiologique particulier qui présente six caractéristiques principales : une hypersensibilité sensorielle, une meilleure capacité d’apprentissage, une pensée en arborescence, une grande empathie, une plus grande plasticité cérébrale et de meilleures compétences linguistiques.

Le développement des enfants doués est également précoce. Les étapes d’acquisition du langage et de la motricité globale sont en effet souvent franchies plus tôt chez les enfants doués que chez les autres enfants. Par exemple, un bambin à haut potentiel pourra identifier des lettres et des chiffres dès l’âge de 24 mois, comparativement à 48 mois pour un enfant dit « normal ».

[La douance au Québec]

La douance dépend de l’interaction entre les trois traits particuliers suivants :

  1. Les aptitudes intellectuelles générales (quotient intellectuel [QI]) et spécifiques (ex. : musique, leadership) supérieures à la moyenne;
  2. La créativité (ex. : curiosité, flexibilité);
  3. L’engagement (ex. : persévérance, détermination).

De plus, la douance se développe seulement chez certaines personnes, à certains moments et dans certains contextes, et les principales caractéristiques des enfants doués sont les suivantes :

  1. Curiosité et abstraction;
  2. Pensée rapide et arborescente;
  3. Créativité et imagination;
  4. Énergie mentale et physique;
  5. Rêverie et inattention;
  6. Attention sélective;
  7. Dyssynchronies entre les sphères du développement;
  8. Insoumission ou adhérence rigide aux règles;
  9. Hypersensibilités.

Afin d’évaluer la douance, non seulement les professionnels font passer un test de QI, mais aussi ils prennent en considération ces cinq principes généraux :

  1. Les caractéristiques de la douance varient tout au long de la vie d’un individu;
  2. L’environnement a une influence sur la manifestation de la douance;
  3. Les traits associés à la douance ne sont pas tous positifs (ex. : acquérir de l’information rapidement vs être impatient envers les autres) ;
  4. Tous les élèves doués ne présentent pas toujours toutes les caractéristiques de la douance;
  5. La douance n’est pas un gage de réussite scolaire ou d’excellence dans la vie.

On distingue deux profils de personnes à haut potentiel : homogène (ou laminaire) et hétérogène (ou complexe). Dans le premier cas, les aptitudes verbales et non verbales sont équivalentes, alors que dans le second, les aptitudes sont inégales.

Il existe également deux types de douance : le type académique (ex. : excellence scolaire) et le type créatif productif (ex. : besoin d’innover). Les personnes du deuxième type ne sont pas nécessairement bonnes à l’école, mais elles se démarquent par leur créativité et leur détermination.

Enfin, la science permet désormais d’évaluer les différents profils des enfants doublement exceptionnels. Ces enfants sont à la fois doués et touchés par un ou plusieurs troubles (ex. : trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité [TDAH], trouble neurodéveloppemental, trouble du spectre de l’autisme, trouble de santé mentale). Ce genre de profil est unique et n’est malheureusement pas encore assez diagnostiqué.

[Voir le dossier thématique]

[Consulter l’article]

Référence

Bélanger, M. (2018). Qu’est-ce que la douance et comment l’évalue-t-on? Repéré à www.tdahmonteregie.com/files/la-douance-cest-quoi(2018).pdf

Source de l’image :

Dernière modification : 21 septembre 2018.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)