Miser sur les capacités des élèves polyhandicapés

Ayant elle-même enseigné à des élèves polyhandicapés dans une classe spécialisée, Thania Corbeil, professeure au Département des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Rimouski, a décidé de mener une recherche doctorale sur l’inclusion des élèves polyhandicapés.

 

Shutterstock/Jaren Jai Wicklund

 

Sa thèse, intitulée Relever le pari de l’éducabilité pour l’élève polyhandicapé : l’émergence d’un accompagnement, explore l’accompagnement éducatif de l’élève polyhandicapé pour favoriser son cheminement dans un contexte où différents défis se posent à l’enseignant.

 

Qui est l’élève polyhandicapé?

La littérature scientifique propose de nombreuses définitions du terme polyhandicapé. On utilise parfois à tort les termes polyhandicap et multihandicap comme des synonymes. Un groupe d’études a établi la distinction suivante entre ces termes.

  • Polyhandicap : handicap grave à expressions multiples avec restriction extrême de l’autonomie et déficience mentale
  • Multihandicap : association circonstancielle de deux ou plusieurs handicaps avec conservation des facultés intellectuelles.

 

Ces élèves sont bien souvent en fauteuil roulant et éprouvent plusieurs difficultés sur les plans physique et sensoriel. Il peut être difficile de les accompagner et de repérer leurs capacités, puisque celles-ci sont dissimulées par de grandes difficultés.

Thania Corbeil

 

 

Dans le cadre de sa thèse, l’auteure se réfère à la description fonctionnelle en cinq dimensions de Squillaci-Lanners (2005) pour définir le polyhandicap des participants concernés.

 

Objectifs de l’étude et méthodologie

Les objectifs spécifiques de l’étude doctorale de Corbeil sont les suivantes.

  • Décrire et comprendre la globalité du fonctionnement de l’élève en repérant et en investiguant ses réactions (capacités, difficultés, champs d’intérêt, etc.).
  • Permettre à l’élève polyhandicapé de s’épanouir selon son plein potentiel en proposant et en mettant à l’essai des médiations adaptées à la globalité de son fonctionnement.
  • Documenter certaines composantes de l’accompagnement éducatif qui favorisent son cheminement.

 

[Quand la créativité et la musique dépassent le handicap]

 

Afin d’atteindre ces objectifs, la chercheure a privilégié une méthodologie basée sur l’ethnographie interprétative, soit une étude descriptive et analytique sur le terrain. Concrètement, cette étude s’appuie sur « la présence du chercheur-acteur dans le milieu et sur son engagement dans l’action pour explorer l’accompagnement éducatif de l’élève polyhandicapé ».

 

Aperçu des résultats

Cette étude doctorale a, entre autres, permis à la chercheure d’. Ainsi, pour accompagner l’élève polyhandicapé, il serait nécessaire :

  • de prendre appui sur la réciprocité de la rencontre;
  • d’être au plus près de l’élève polyhandicapé pour décoder son langage non verbal et ses réactions;
  • de coconstruire un sens partagé entre enseignants, parents et autres intervenants;
  • reconnaître la vulnérabilité de l’élève polyhandicapé et de l’accompagnateur;
  • de s’accorder au rythme et au temps vécu par l’élève polyhandicapé.

 

 

[Consulter la thèse]

 

 

Références

Martin, V. (2017). Inclure les élèves handicapés. Actualités UQAM. Repéré sur le site de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) à www.actualites.uqam.ca/2017/doc-en-poche-thania-corbeil

Corbeil, T. (2016). Relever le pari de l’éducabilité pour l’élève polyhandicapé : l’émergence d’un accompagnement. Thèse de doctorat, UQAM. Repéré à www.archipel.uqam.ca/10651/1/D3130.pdf

 

Source de l’image : Shuterstock/Jaren Jai Wicklund

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)