Surmonter la peur de l’échec

Le jeune enfant apprend à ramper, à s’asseoir, à marcher et à parler à son rythme. Lorsque l’enfant fait son entrée à l’école, il vit pour la première fois un processus qui suscite différentes réactions : l’évaluation de ses apprentissages.

parent enfant échec

Shutterstock / Yuganov Konstantin

Dans sa fiche d’information publiée sur le site Internet Aider son enfant, Solène Bourque, psychoéducatrice et enseignante en éducation spécialisée, explique l’origine de la peur de l’échec chez l’enfant, ainsi que le rôle du désir de réussir et de plaire, et propose des stratégies pour aider l’enfant à apprendre de ses erreurs et de ses échecs.

Dès six ans, l’enfant commence à comparer sa performance à celle des autres et peut développer la peur de décevoir ses parents.

L’origine de la peur de l’échec

La peur de l’erreur et de l’échec survient souvent à la suite d’une évaluation négative.

Le rôle du désir de réussir et de plaire

L’enfant aime vivre des réussites non seulement pour le sentiment de fierté que cela lui apporte, mais aussi parce qu’il sait que ses parents seront fiers de lui s’il réussit bien. L’enfant qui ressent une crainte de ne pas être à la hauteur des attentes de ses parents peut développer des comportements de peur et d’anxiété.

Bourque mentionne que l’enfant a besoin de comprendre que les erreurs et les échecs sont nécessaires. En effet, ses erreurs lui permettent de prendre conscience de ses forces et de ses difficultés. Il peut ainsi développer ses propres ressources pour s’adapter à différentes situations.

[Que peuvent faire les parents lorsqu’un enfant vit un échec?]

Comment aider votre enfant?

Bourque propose les quatre pistes de solution suivantes aux parents :

  • Prenez un moment, au retour de l’école de votre enfant, pour discuter avec lui de sa journée. En le questionnant sur ce qui a été difficile et ce dont il est fier, il pourra, avec votre aide, prendre conscience de ses forces, de ses compétences et des défis qui l’attendent.
  • Amenez votre enfant à verbaliser l’émotion vécue lors d’une déception, à la suite d’une erreur ou d’un échec.
  • Soulignez ses efforts et expliquez-lui l’importance de la persévérance et du plaisir d’apprendre.
  • Partagez avec lui vos propres erreurs ou échecs, ainsi que vos réactions lors de ces situations et les solutions que vous avez trouvées pour en tirer un apprentissage constructif.

[Consulter l’article]

 

Référence : Bourque, S. (2017). Les échecs et les erreurs : une occasion d’apprentissage. Repéré dans le site Aider son enfant à https://aidersonenfant.com/echecs-erreurs-occasion-dapprentissage/
Image : Shutterstock / Yuganov Konstantin

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (3 votes, moyenne: 3,67 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)