La culture scientifique chez les jeunes : les données du PISA

Qu’est-ce que la culture scientifique? Comment les élèves canadiens performent-ils en sciences? À partir des données d’une enquête PISA, l’OCDE a dressé un portrait de la culture scientifique chez les jeunes à travers le monde.

sciences-pisa

Shutterstock / Africa Studio

La dernière évaluation du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) a été réalisée en 2015 auprès de plus de 500 000 élèves de 15 ans à travers le monde. Les résultats de cette enquête ont été rendus disponibles le 6 décembre 2016.

Qu’est-ce que la culture scientifique?

La culture scientifique est définie par l’OCDE comme « la capacité des individus de s’engager dans des questions et des idées en rapport avec la science en tant que citoyens réfléchis ».

Trois compétences en lien avec la culture scientifique des jeunes de 15 ans étaient évaluées par l’enquête PISA [1] :

[1] Les compétences ont été reprises textuellement du texte de l’OCDE.

La culture scientifique n’est donc pas strictement axée sur les connaissances relatives au contenu (comme savoir qu’un « corps en chute libre est soumis à une accélération de 9.8m »), mais aussi sur l’utilisation et l’évaluation de la fiabilité de ces connaissances en contexte réel et sur la réflexion suscitée par l’utilisation de ces connaissances scientifiques.

PRISME : une ressource pour l’enseignement de la science et de la technologie

Qui a le mieux réussi en sciences?

Ce sont les jeunes du Singapour qui ont le mieux réussi en sciences. Le Canada se classe parmi les pays de l’OCDE ayant le mieux réussi dans cette discipline (avec une moyenne de 35 points supérieure à celle des pays de l’OCDE), avec le Japon, l’Estonie et la Finlande.

Au Canada, les provinces de l’Alberta, du Québec et de la Colombie-Britannique ont particulièrement bien réussi l’épreuve. Environ 11% des élèves canadiens n’ont pas atteint le seuil de compétences en sciences, comparativement à une moyenne de 21% chez les élèves des pays membres de l’OCDE (Conseil des ministres de l’Éducation).

Les résultats montrent également que les filles et les garçons affichent en moyenne une performance semblable en sciences, mais que les meilleures performances appartiennent en général aux garçons.

[Consultez les résultats du PISA]

Autres références :

À la hauteur : Résultats canadiens de l’étude PISA de l’OCDE

PISA 2015 : Résultats à la loupe

Image : © Shutterstock / Africa Studio

Icons made by Elias Bikbulatov, Eucalyp and by Freepik from www.flaticon.com is licensed by CC 3.0 BY

Dernière modification : 7 décembre 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 4,00 sur 5)

Un commentaire

  1. Par Patrick Daganaud le 10 décembre 2016 à 12:12

    Le regard porté sur les résultats du Québec à PISA 2015 commande de la circonspection.

    La lecture faite à partit de PISA exige un recul critique sur la chaîne utilitariste et libertarienne qui guide l’OCDE en matière d’éducation.

    Commentaire inapproprié ?

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)