L’accompagnement des enseignants dans l’intégration d’élèves à risque en classe régulière

Actuellement, on recense dans les classes des taux d’intégration des élèves à risque de 63,4 % pour l’ensemble du réseau public. En vue d’agir sur cette problématique, une étude nous amène à réfléchir sur les processus favorisant l’appropriation chez les enseignants de pratiques efficaces d’intégration des élèves à risque dans les classes régulières.

accomagnement

Pour répondre à la question « Comment le personnel enseignant est-il accompagné dans les systèmes scolaires performants en vue de l’appropriation des pratiques efficaces d’intégration d’élèves à risque en classe régulière? », les chercheuses ont fait une synthèse des connaissances des processus mis en place pour soutenir les enseignants. Elles ont analysé les processus mis en oeuvre dans diverses provinces canadiennes, dans les pays qui obtenaient, de manière récurrente, des scores très élevés aux tests internationaux ainsi que dans les pays où les programmes de soutien avaient fait leurs preuves.

L’insertion professionnelle

Dans le cadre de l’accompagnement des nouveaux enseignants, le mentorat (avec l’allégement des tâches du mentor et du « mentoré ») est la pratique qui semble la plus populaire. Certains milieux se contentent de discussions en dyade, mais, dans les pays où les réussites scolaires sont les plus notables, on note la mise en place de pratiques comme le co-enseignement ou l’observation en classe du mentoré par le mentor.

En général, les programmes d’insertion professionnelle semblent mener à une meilleure rétention des jeunes enseignants de haut calibre et augmentent le sentiment d’efficacité, de compétence des ceux-ci. Une autre forme d’accompagnement recensée prend plutôt la forme du coaching autour d’une thématique précise.

Cinq gestes pour bien accompagner le changement à l’école

Les groupes coopératifs structurés

 Les groupes thématiques coopératifs structurés sont des formes d’accompagnement collectif qui peuvent prendre des formes différentes en fonction des modalités d’organisation et de fonctionnement ainsi que des buts poursuivis.

(Moldoveanu et al., 2016, p. 18)

Ces groupes s’appliquent autant pour les jeunes enseignants en insertion professionnelle que pour les enseignants d’expériences voulant se perfectionner dans un domaine. Ceci peut être organisé au sein d’une école ou dans le cadre d’une recherche-action, selon les besoins.

L’accompagnement pédagogique par un spécialiste

Les spécialistes peuvent être des guides pour les enseignants ou intervenir directement avec les élèves. Leurs interventions sont bénéfiques pour l’enseignant et la réussite des élèves.

L’accompagnement par des équipes de chercheurs

Cette catégorie regroupe les projets de recherche-action ou de recherche formation pilotés par des universitaires dans les milieux scolaires.

Cela semble favoriser une appropriation immédiate par les enseignants de nouveaux savoirs et conduit à des changements de pratique rapides et durables, quand la confiance et le respect mutuel structurent les bases de la collaboration entre enseignants et chercheurs.

(Moldoveanu et al., 2016, p. 22)

L’inclusion scolaire au primaire et au secondaire : apports et conditions de réussite

Le plan de développement professionnel

Il s’agit d’un projet élaboré par l’enseignant qui est validé par la direction qui permet d’identifier ses besoins en apprentissage.

En conclusion

Lors de cette recherche, les chercheuses ont pu conclure qu’un lien très fort existe entre les mesures systématiques de soutien et d’accompagnement des enseignants et la réussite scolaire des élèves.

Les dispositifs qui ont semblé les plus efficaces sont

ceux qui exigent une implication régulière et active des enseignants ainsi que le soutien organisationnel et qui mobilisent la dimension collective du développement professionnel .

(Moldoveanu et al., 2016, p. 9)

[Consultez l’article]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License Brian Ujiie

 

Référence

Moldoveanu, M., Dubé, F., & Dufour, F. (2016). L’accompagnement du processus d’appropriation par le personnel enseignant de pratiques efficaces d’intégration des élèves à risque en classe régulière.

 

Dernière modification : 8 août 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)