La coélaboration chez les élèves du primaire

La recherche de Pier-Ann Boutin, Christine Hamel et Thérèse Laferrière présentée dans leur article « La sélection des idées prometteuses chez les élèves du primaire » a été élaborée dans l’idée d’étudier, entre autres choses, le développement du discours collectif et les idées prometteuses chez les élèves du primaire.

Coélaboration

Les chercheuses se sont basées sur l’idée que l’habileté à repérer des idées intéressantes est une compétence essentielle pour le travail collaboratif (Boutin, Hamel, & Laferrière, 2015). Dans le but d’habituer les jeunes à devenir des créateurs de savoir, elles ont étudié une situation où les apprenants auraient à utiliser leur jugement pour sélectionner les meilleures idées émanant de la réflexion de leur groupe.

Le processus de coélaboration demeure essentiellement le même que l’on soit au début de la scolarisation chez l’enfant ou bien dans une équipe de recherche, car son but est de faire avancer l’état des connaissances de la communauté.  (Boutin et al., 2015, p. 93)

Mais qu’est-ce qu’une idée prometteuse?

Le concept d’idée prometteuse désigne les idées qu’une communauté d’apprentissage identifie comme ayant le potentiel de faire avancer le discours collectif dans le but de résoudre un problème complexe et authentique. (Boutin et al., 2015, p. 94)

Et la coélaboration?

C’est un concept qui prône que l’apprenant peut participer à l’élaboration de ses connaissances, mais aussi à celles de sa collectivité dans un processus d’amélioration des idées émises en raffinant celles-ci à l’aide des rétroactions des pairs.

Dans le cadre de leur recherche, l’équipe a employé l’outil IProm de Knowledge Forum qui permettait de:

1) sélectionner et surligner les idées prometteuses
2) voir la fréquence de sélection de chaque idée.

En analysant les comportements de 4 groupes d’élèves du primaire et en réalisant 32 entrevues, elles ont pu mener à bien leur recherche.

Leurs résultats

Les élèves des classes A et B ont souligné que le fait d’avoir accès aux idées que les autres ont surlignées les a aidés à mieux comprendre. (Boutin et al., 2015, p. 102)

Si les élèves ont amorcé une démarche d’élaboration de discours collectif, en majorité, ils ont cherché à améliorer leur compréhension personnelle. Il est possible que ce phénomène soit issu du fait qu’il y avait une production individuelle à soumettre à la fin du parcours d’apprentissage. Les chercheuses mentionnent que, dans une situation idéale en coélaboration, il aurait fallu avoir une production collective.

[Pour consulter l’article]

 

Source: Boutin, P.-A., Hamel, C., & Laferrière, T. (2015). La sélection des idées prometteuses dans le discours collectif d’élèves du primaire. Nouveaux C@hiers de La Recherche En Éducation, 18(2), 90. http://doi.org/10.7202/1036034ar

Source de l’image: « Groupwork » (CC BY 2.0) by kenaxia 

Dernière modification : 13 juin 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)