Quoi de neuf?

Comment soutenir les élèves en difficulté en français? [Dossier thématique]

Quelques faits sur…

L’importance de la prévention

  • « Il est connu qu’environ le tiers des jeunes présentent des difficultés à apprendre à lire et à écrire à l’école (Lee, Grigg et Donahue, 2007). » (Source)
  • « Pourtant, une intervention précoce adéquate peut réduire la proportion des enfants avec des difficultés à un taux inférieur à 10% (Torgesen, 2000). » (Source)
  • « Les jeunes qui ne progressent pas malgré l’intervention précoce se retrouvent dans ce 10%. Ils présenteraient alors des troubles d’origine neurobiologique les empêchant d’apprendre à lire et à écrire (p.ex. dyslexie). » (Source)
  • « Le dépistage et les activités préventives doivent être mises en place avant l’apprentissage formel de l’écrit. » (Source)
  • « Lorsqu’elles apparaissent dès le début du primaire, les difficultés ont une probabilité très élevée de perdurer tout au long du parcours scolaire. (Shaywitz et coll. 1992; Juel, 1988). » (Source)

L’intervention

Plusieurs documents présentés dans ce dossier sont en faveur de l’utilisation du modèle de réponse à l’intervention (RTI) pour structurer le dépistage des élèves en difficultés ainsi que l’intervention auprès de ces élèves.

De nombreuses études soutiennent que le modèle de réponse à l’intervention est efficace pour diminuer le nombre d’enfants présentant des difficultés de lecture et d’écriture à l’école (voir Justice, 2006).

(Source)

Questionnements et réflexions

Plusieurs questionnements émergent lorsqu’il est question du soutien aux élèves en difficulté en français. À titre d’exemple, certains encouragent l’utilisation d’aides technologiques chez ces élèves, alors que d’autres craignent que ces outils deviennent une béquille les empêchant de progresser selon leurs véritables capacités.

Ce dossier thématique porte sur les difficultés en français et propose des pistes relatives à l’accompagnement des élèves du primaire et du secondaire qui présentent de telles difficultés.

Pour consultation sur mobile, cliquez ici.

Dernière modification : 9 mars 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

4 commentaires

  1. je suggère d’ajouter ceci : http://r-libre.teluq.ca/755/ et ceci : http://r-libre.teluq.ca/775/ et ceci http://r-libre.teluq.ca/776/

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  2. Bonjour Monsieur Bissonnette,

    Merci pour vos suggestions. Elles sont maintenant disponibles dans ce dossier thématique.

    Bruno Hubert, chargé de la veille et du RIRE

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  3. Bonjour Madame Béliveau,

    Merci de nous avoir informés des liens défectueux. Nous ferons les ajustements nécessaires.

    Merci de nous suivre!

    Lucie Barriault, rédactrice pour le RIRE

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)