Quoi de neuf?

Les ateliers porte-clés : un projet mobilisateur et inspirant

Tous les acteurs du milieu de l’éducation souhaitent faire une différence dans la vie des enfants, qui cumulent parfois, dès leur entrée à l’école, plusieurs facteurs de risque au décrochage scolaire. Le meilleur moyen de faire dévier la trajectoire des jeunes à risque est sans doute de mettre en commun les efforts de l’école, des familles et de la communauté pour favoriser la persévérance et la réussite scolaires. C’est en mettant l’accent sur cette collaboration que les « ateliers porte-clés » ont vu le jour dans la région de Granby.

Les ateliers porte-clés ont été mis sur pied en 2013 dans la région de Granby. Ce projet pilote consistait à soutenir les enfants en difficulté et à outiller leurs parents par l’entremise d’une collaboration étroite entre les familles, l’école et la communauté.

Le fonctionnement des ateliers

Pour atteindre cet objectif, des intervenants de la maison des familles de Ganby et région ont animé des ateliers auprès d’enfants de première année et de leurs parents. Les ateliers pour enfants, qui se tenaient trois fois par semaine, après l’école, étaient l’occasion d’aborder différents thèmes comme la confiance en soi, le plaisir d’apprendre et la gestion des émotions et du stress.

Les ateliers destinés aux parents prenaient pour leur part la forme de séances de discussion autour de sujets tels que la communication avec l’enfant, le jeu parents-enfants et la gestion du stress. D’autres ateliers étaient prévus pour accueillir ensemble les parents et leurs enfants. Lors de la tenue de ces ateliers, on explorerait principalement la notion de plaisir dans la relation familiale, pour ensuite se pencher sur les difficultés rencontrées par les parents.

Pour assurer la collaboration entre les ateliers et le milieu scolaire, un suivi était effectué auprès des directions d’établissement et des enseignants par l’entremise de rencontres bimensuelles. L’équipe-école participait également à la sélection des enfants qui prendraient part aux ateliers porte-clés.

Résultats de l’expérimentation

Cette collaboration étroite entre les familles, l’école et la communauté a permis à ces acteurs de travailler ensemble pour favoriser la réussite des élèves qui présentaient des difficultés d’apprentissage ainsi que pour faciliter la création de liens favorables à cette réussite.

Des progrès ont été observés sur le plan des habiletés des enfants à communiquer et à gérer leurs émotions. Les enseignants ont aussi noté une amélioration des résultats scolaires des enfants ayant participé aux ateliers.

Les ateliers auraient également entrainé des changements positifs à l’intérieur du climat familial, en amenant les parents à être plus patients et mieux outillés pour encourager et soutenir leur enfant, ce qui aurait eu pour effet d’augmenter leur sentiment de confiance à l’égard de leurs compétences parentales.

Pistes d’intervention pour renforcer la collaboration école-famille-communauté

Pour aller plus loin…

Pour explorer davantage les étapes de réalisation du projet des ateliers porte-clés, une fiche descriptive est disponible sur le site Web de Cœuréaction. Un rapport d’évaluation du projet est également disponible en ligne.

Source de l’image : Shutterstock / Goodluz

Dernière modification : 21 mars 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)