Quoi de neuf?

Un programme qui favorise la réussite en littératie des élèves ayant un trouble du langage

Aux États-Unis, 13% des enfants de 4-5 ans fréquentant le préscolaire reçoivent des services en orthopédagogie. De ce pourcentage, 82 % des enfants présentent un trouble développemental primaire du langage ou de la parole (DSLI) primaire ou secondaire à une autre pathologie (ex. déficience intellectuelle).

programme-littératie-langage

Traduit et adapté de Wilcox, M. Jeanne, Gray, Shelley I., Guimond, Amy B., Lafferty, Addie E. (2011). Efficacy of the TELL language and literacy curriculum for preschoolers with developmental speech and/or language impairment, Early Childhood Research Quarterly 26, 278–294.

Le développement du langage oral et de la littératie est en étroite corrélation chez le jeune enfant et la présence d’un trouble de la parole ou du langage (DSLI) augmente significativement le risque de difficultés en lecture. Par conséquent, des programmes efficaces en petite enfance sont nécessaires pour promouvoir le développement du langage oral et de la littératie, particulièrement chez les enfants à risque.

Dans cette étude, les chercheurs évaluent l’efficacité du programme TELL (Teaching Early Literacy and Language), conçu pour améliorer le développement du langage oral et de la littératie chez les élèves d’âge préscolaire présentant un trouble développemental de la parole et du langage. Les chercheurs mentionnent qu’il est important, lors de l’évaluation de l’efficacité d’un programme, de tenir compte des facteurs de l’environnement d’apprentissage de la classe qui supportent l’implantation. Premièrement, les capacités de l’enseignant a) à créer un environnement riche au niveau du langage et de la littératie, b) à adopter des pratiques d’enseignement basées sur des évidences scientifiques reconnues comme favorisant le développement du langage et du code écrit et c) implanter le programme de façon fidèle. La qualité de l’implantation (a et b) est aussi importante, sinon plus, que les aspects quantitatifs (procédure, structure) et c’est souvent cette variable qui constitue le défi.

Le programme TELL

Développé en collaboration avec des enseignants, des orthopédagogues et des orthophonistes, TELL est un programme d’intervention universelle qui a été conçu pour répondre aux besoins des enfants d’âge préscolaire et de leurs enseignants qui doivent posséder un vaste ensemble d’habiletés pour promouvoir le langage oral et le développement de la littératie précoce.

Le programme TELL inclut un tableau séquentiel de l’enseignement, les activités d’enseignement ainsi que le matériel pour l’implantation des activités visant des habiletés langagières et en littératie reconnues comme étant des prédicteurs de réussite en lecture. De plus, les chercheurs ont prévu de la formation et de l’accompagnement pour les enseignants dans le but d’assurer  la fidélité de l’implantation du programme TELL et pour les soutenir dans l’établissement d’un environnement pédagogique de qualité.

L’objectif principal est de déterminer si les élèves des classes qui ont bénéficié du programme TELL démontrent des gains significatifs au niveau des habiletés de langage oral et de littératie ciblées, comparativement aux élèves des autres classes.

L’étude

Pour cette étude, le programme TELL a été implanté dans 19 classes du préscolaire.  Les 113 enfants (30 filles et 88 garçons) sont âgés de 4 ou 5 ans et présentent tous des déficits du langage ou de la parole.  Le groupe témoin est formé de 10 classes se trouvant dans un établissement différent. Chaque classe était composée de l’enseignant et d’un aide pédagogique.

Les résultats

Les résultats indiquent une amélioration significative des habiletés de langage oral (ex. : vocabulaire, longueur des phrases) et de littératie précoce (ex. : conscience phonologique, connaissance des lettres) chez les élèves ayant bénéficié du programme TELL comparativement aux élèves du groupe témoin.

En effet, à la fin de l’année scolaire, les élèves ont démontré une nette amélioration en ce qui a trait au vocabulaire et à la capacité de redire une histoire dans leurs propres mots (retelling). Ces habiletés ont été enseignées de façon explicite dans un contexte de lecture partagée, une approche dont l’efficacité est bien établie.

De plus, les élèves du groupe expérimental ont eu des résultats plus élevés au test évaluant la longueur des phrases à l’oral, ce qui peut s’expliquer par l’acquisition de nouvelles composantes grammaticales ou de descripteurs dans les phrases. D’ailleurs, la complexité et la longueur des phrases étaient ciblées dans plusieurs activités et stratégies du programme TELL.

Les résultats des élèves sont également significativement plus élevés que les enfants du groupe témoin aux tâches évaluant la conscience phonologique.

Tous les enfants présentant des difficultés langagières ont démontré des progrès en reconnaissance des lettres majuscules et en émergence de l’écrit (ex. caractéristiques du langage écrit, orientation de l’écrit) , mais les résultats suggèrent que les élèves ayant évolué dans le programme TELL sont avantagés dans leur développement.

Un environnement pédagogique de qualité devrait toujours comprendre un enseignement explicite des habiletés de littératie précoce et de langage ainsi que de multiples opportunités pour les élèves de pratiquer les habiletés ciblées.

Conclusion

Toutes les sphères ciblées par le programme TELL correspondent à celles identifiées dans les écrits à titre de prédicteurs de succès en littératie pour les enfants d’âge préscolaire. Selon les auteurs, le programme TELL est le premier programme d’intervention visant le développement des habiletés en langage oral et en littératie des enfants présentant un trouble développement du langage et de la parole (DSLI) dans des activités réalisées en classe inclusive au préscolaire. Les auteurs sont également les premiers à rapporter les résultats d’un essai contrôlé randomisé qui démontre l’efficacité d’un programme de langage et de littératie pour ces élèves.

Même si certains de ces enfants peuvent avoir besoin d’une modalité d’intervention plus intensive, le fait que plusieurs d’entre eux aient été capables de tirer des bénéfices à partir d’un groupe dans lequel l’enseignement est basé sur le programme TELL suggère que ce programme est une façon efficace et à faible coût de  les prédisposer à la réussite en littératie.

Dernière modification : 18 janvier 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

5 commentaires

  1. Par Jessie-Kate Caron le 25 mai 2016 à 21:29

    Bonjour, je suis enseignante au préscolaire 4-5 ans.
    Comment fait-on pour bénéficier de ce programme? Y a-t-il un matériel à acheter? Est-disponible au Québec?

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  2. Bonjour!
    Vous pouvez trouver de l’information et de la documentation en anglais sur le site web du programme TELL : http://www.tellproject.org/ . Pour l’instant, cette recherche s’est déroulée uniquement aux États-Unis. Plusieurs documents sont disponibles pour le téléchargement.
    Merci pour votre intérêt!

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  3. Par Marie-Josée Long le 25 août 2016 à 15:04

    Est-ce que cette ressource existe en français?

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  4. Bonjour Madame Long,

    Malheureusement, pas à notre connaissance. Nous avons fait les recherches en avril 2016 à ce sujet. Nous continuons de veiller pour une adaptation et nous en ferons certainement la diffusion si c’est le cas.

    En espérant bien répondre à votre question.
    Bruno Hubert, chargé de la veille et du RIRE

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  5. Par Maryse Campeau le 1 novembre 2016 à 6:39

    La formation de Pascal Lefebvre « Lecture partagée enrichie » correspond à ce type de programme. Pascal est chercheur en littératie.

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)