Quoi de neuf?

Les fonctions exécutives et l’apprentissage de l’écrit : synthèse des connaissances

Pour qu’un enfant soit disposé à apprendre à lire et à écrire, il doit, d’emblée, posséder certaines habiletés. Quelles sont ces habiletés et comment favoriser leur acquisition? Voici une synthèse des connaissances de la recherche à ce sujet.
fonctions-executives-ecritCet article s’appuie sur les résultats du Programme de recherche sur l’écriture et la lecture mené en partenariat avec le Fonds de recherche du Québec – Société et culture. Dans le cadre de ce programme, 34 recherches portant sur l’enseignement et l’apprentissage du français ont été réalisées depuis 2013.

L’apprentissage du contrôle cognitif

Plusieurs facteurs contribuent à préparer l’enfant à l’apprentissage de la lecture. Certaines habiletés cognitives, nommées fonctions exécutives, se développent très tôt chez le jeune et lui serviront lors de son entrée dans le monde de l’écrit. C’est le cas de l’attention et de la motricité fine.

En effet, selon Linda S. Pagani, professeure à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal, les habiletés d’attention et de motricité fine de l’enfant, par exemple la capacité à manipuler un crayon de façon précise selon un mouvement contrôlé, dépendraient du développement de certaines fonctions du cerveau.

Comment favoriser le développement de ces fonctions?

S’il importe de tenir compte du rythme individuel de chaque enfant dans le développement de ses habiletés cognitives, il est également de mise d’intervenir de façon précoce.

Plusieurs interventions précoces visant à améliorer les habiletés de motricité fine et d’attention peuvent contribuer à modifier les trajectoires des enfants sur le plan de la compétence à écrire au primaire.

Les fonctions exécutives : Un outil central pour la réussite scolaire

Le développement de l’autocontrôle chez l’enfant, comme le maintien de son attention lorsqu’il exécute une tâche, serait l’avenue à privilégier, non seulement auprès des élèves à risque de présenter des difficultés d’apprentissage, mais auprès de tous les élèves. Par le fait même, les interventions visant le développement de l’autocontrôle pourraient faire diminuer les comportements d’impulsivité chez l’enfant.

Le jeu occupe une place importante dans l’amélioration des fonctions exécutives.

Le jeu de rôle, par exemple, aurait des effets considérables sur le développement des fonctions exécutives, en permettant notamment à l’enfant de développer ses compétences d’autorégulation.

D’autres tâches, comme la reproduction de dessin et de lettres de l’alphabet, seraient également efficaces pour le développement de l’attention et de la motricité, mais aussi pour développer la mémoire de travail du jeune.

La lecture ne suffit pas pour bien écrire

Certaines activités physiques, comme l’aérobie et les arts martiaux, seraient elles aussi hautement bénéfiques pour le développement du cortex préfrontal de l’enfant et l’acquisition d’habiletés d’autocontrôle.

[Consultez l'article]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License Craz

Dernière modification : 6 janvier 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, moyenne: 3,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)