Quoi de neuf?

Prédire les habiletés en numératie des élèves ayant un trouble spécifique du langage

Les enfants ayant un trouble spécifique de langage ne présenteraient pas seulement des difficultés dans le domaine du langage. En effet, ces enfants auraient également de la difficulté à acquérir les habiletés précoces en numératie. La plupart des études se sont intéressées aux élèves de première et deuxième année. De leur côté, les chercheurs Kleemans, Segers et Verhoeven de l’Université Radboud aux Pays-Bas ont étudié les habiletés d’enfants plus jeunes, soit ceux fréquentant la maternelle. 

habiletés numératie

Traduit et adapté de Kleemans, Segers, Verhoeven (2011). Precursors to numeracy in kindergartners with specific language impairment. Research in developmental disabilities, vol.32, issue 6, p.2901-8. ISSN 1873 — 3379.

La numératie précoce et ses précurseurs

La numératie précoce couvre le développement d’un ensemble de composantes impliquant des tâches verbales, comme les opérations logiques et les représentations du nombre, ainsi que des tâches non verbales comme l’estimation. Une vaste liste de prédicteurs pour la numératie précoce a été identifiée dans la littérature.

D’abord, plusieurs auteurs rapportent que  les aptitudes intellectuelles et la mémoire de travail sont des prédicteurs des habiletés en numératie tant chez les enfants de maternelle ayant un développement normal du langage que chez les enfants âgés de huit ans ayant un trouble spécifique de langage.

Ensuite, d’autres auteurs suggèrent que la vitesse de dénomination pourrait aussi permettre de prédire les habiletés de numératie des enfants. Considérant que les élèves présentant un trouble spécifique du langage éprouvent des difficultés à récupérer l’information verbale emmagasinée dans leur mémoire à long terme, la vitesse de dénomination pourrait être un facteur important dans l’explication des difficultés rencontrées lors de la résolution de tâches numériques verbales. De plus, des recherches récentes ont rapporté que certaines composantes langagières telles que la conscience phonologique et les habiletés en grammaire pourraient être reliées aux compétences en numératie.

En effet, on assume que l’accès limité à la forme phonologique du nom des nombres pourrait entraîner des difficultés à maîtriser le système verbal du comptage. Aussi, les difficultés grammaticales compliqueraient la compréhension des règles récurrentes dans les opérations logiques.

Qu’est-ce que le trouble spécifique du langage?

L’expérience en bref

Dans cet article, les chercheurs étudient dans quelle mesure les habiletés précoces des enfants ayant un trouble spécifique de langage diffèrent par rapport aux enfants ayant un développement normal du langage. Les auteurs ont également cherché à savoir quels sont les précurseurs liés aux compétences en numératie dans les deux groupes à l’étude.

Ils ont recruté des enfants âgés de six ans qu’ils ont divisés en deux groupes. Un groupe était composé de 61 enfants ayant un trouble spécifique du langage tandis que 111 enfants constituaient l’autre groupe, ces derniers ayant un développement normal du langage.

Les chercheurs ont évalué les aptitudes intellectuelles, la mémoire de travail, la vitesse de dénomination, la conscience phonologique, les habiletés grammaticales et certaines habiletés précoces en numératie des enfants des deux groupes.

Les résultats

  • Les enfants ayant un trouble spécifique de langage ont obtenu des résultats plus faibles aux tâches évaluant les aptitudes intellectuelles, la conscience phonologique, les habiletés en grammaire, la mémoire de travail et la vitesse de dénomination.
  • Comparativement aux enfants ayant un développement normal du langage, les enfants atteints d’un trouble du langage ont obtenu un résultat plus faible aux tâches évaluant les habiletés verbales en numératie, soit les opérations logiques et les représentations du nombre.
  • Il n’y a toutefois pas de différence significative entre les deux groupes en ce qui concerne les habiletés non verbales en numératie, c.-à-d. l’estimation.
  • La vitesse de dénomination, les habiletés en grammaire et la conscience phonologique seraient des prédicteurs des habiletés en numératie en ce qui concerne les représentations du nombre et les opérations logiques. Toutefois, les aptitudes intellectuelles et le calepin visuospatial de la mémoire de travail ont montré des effets significatifs seulement sur les habiletés non-verbales (estimation).
  • Tout comme les recherches antérieures, cette étude a confirmé que les enfants ayant un trouble spécifique de langage obtiennent des résultats faibles aux tâches verbales de numératie précoce comparativement au groupe de comparaison, mais obtiennent des résultats semblables aux tâches non verbales.
  • Il apparait que la vitesse de dénomination joue un rôle crucial dans la prédiction des habiletés précoces verbales en numératie chez les enfants ayant un trouble spécifique du langage. Des recherches précédentes ont déjà identifié que la vitesse de dénomination est un facteur clé pour expliquer les difficultés langagières de ces enfants.

Conclusions

À partir de cette étude, il est possible de conclure que les élèves de la maternelle ayant un trouble spécifique de langage obtiennent des résultats plus faibles dans les tâches verbales de numératie en raison de leurs compétences langagières déficitaires et de leur vitesse de dénomination. Certains auteurs soulignent que ces difficultés auront probablement aussi un impact sur les performances dans les tâches d’arithmétique au primaire.

En plus des aptitudes intellectuelles et de la mémoire de travail, les composantes langagières et la vitesse de dénomination devraient être prises en considération lors des évaluations cliniques. De plus, les résultats ont mis en évidence le rôle de la vitesse de dénomination comme un facteur clé dans la prédiction des habiletés verbales en numératie chez les élèves de la maternelle ayant un trouble spécifique de langage. Comme ces enfants ont déjà de faibles compétences en numératie avant le début de l’enseignement formel en arithmétique, des interventions en numératie précoce devraient commencer le plus tôt possible afin d’éviter de nouveaux retards.

Toutefois, la vitesse de dénomination peut s’avérer difficile à entraîner étant donné qu’elle dépend de la vitesse de récupération. Certains auteurs proposent de se concentrer sur l’utilisation de stratégies compensatoires en numératie afin d’éviter que ce groupe d’enfants éprouve des difficultés dans l’apprentissage de l’arithmétique en première année ou plus tard. Plus important encore, puisque les élèves ayant un trouble spécifique du langage ont des déficits au niveau de la mémoire de travail, l’enseignement devrait présenter, dans un temps donné, un nombre limité de stratégies liées au comptage.

Finalement, les intervenants scolaires devraient être conscientisés au fait que les difficultés langagières ne limitent pas seulement le développement langagier, mais elles ont aussi des effets importants sur le développement de concepts-clés dans les habiletés de numératie précoce.

Creative Commons Creative Commons Attribution-Noncommercial 2.0 Generic License Scottish

Dernière modification : 11 novembre 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 1,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)