Hyperactivité : se tortiller aide l’apprentissage

« Assis toi bien et concentre-toi! » Voilà ce que répètent désespérément depuis plusieurs décennies parents et enseignants frustrés aux enfants ayant un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

Une nouvelle étude est susceptible de venir changer ce discours.

tdah-mouvement

Mark Rapport, à la tête de la Children’s Learning Clinic à l’University of Central Florida, s’intéresse aux mouvements excessifs caractéristiques des enfants hyperactifs.

Mouvement relié aux fonctions exécutives

Une recherche qu’il a précédemment conduite révélait que ces mouvements émergeraient seulement lorsque les enfants TDAH doivent utiliser leurs fonctions exécutives, notamment leur mémoire de travail.

La présente étude du même auteur outrepasse ces résultats en démontrant que ce mouvement n’est pas vain, mais qu’il remplit plutôt une fonction.

L’activité physique bénéfique aux enfants avec un TDAH

Bouger pour apprendre

Selon cette étude publiée dans le Journal of Abnormal Child Psychology, taper du pied, se balancer les jambes ou se tortiller sur sa chaise sont des mouvements dont l’enfant ayant un TDAH a vitalement besoin pour retenir l’information et réaliser des tâches cognitivement complexes.

Pour permettre aux enfants atteints d’un TDAH d’apprendre, on ne doit donc pas restreindre leurs mouvements spontanés.

C’est lorsque ces enfants bougent le plus que la majorité d’entre eux performent le mieux. Ils doivent bouger pour maintenir leur vigilance.

Il est à noter que les enfants de l’étude n’ayant pas de TDAH ont moins bien performé lorsqu’ils bougeaient pendant des tâches requérant de la concentration.

Trouble du déficit de l’attention et d’hyperactivité [Dossier thématique]

Remise en question des pratiques actuelles

Ces résultats mettent en lumière le fait que les méthodes qui prévalent depuis longtemps pour aider les enfants ayant un TDAH pourraient être erronées.

Les interventions typiques visent à réduire l’hyperactivité. C’est exactement l’opposé ce qui devrait être fait pour la majorité des enfants ayant un TDAH.

Les laisser grimper dans les rideaux?

Mark Rapport précise que le message n’est pas de les laisser courir partout dans la pièce, mais qu’il faut être à même de faciliter leur mouvement pour qu’ils puissent maintenir le niveau de vigilance nécessaire aux activités cognitives.

Selon l’auteur, ces résultats ont des implications majeures quant aux interventions à privilégier auprès des enfants hyperactifs.

[Consulter l'article]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic License gagilas

Dernière modification : 21 juillet 2015.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

7 commentaires

  1. Par Cindy le 28 mai 2015 à 16:08

    même encore maintenant, à 40 ans, je bouge toujours autant sur ma chaise quand je dois étudier quelque chose….. Mon fiston de 10 ans est tdah, à 6 ans pour apprendre ses poésies, il était debout dans le canapé et passait de coussins en coussins, maintenant à presque 11 ans, il fait ses devoirs couché par terre avec les jambes en l’air (pose que la plupart des enfants ont en regardant la tv) et en classe, il joue énormément avec ses doigts quand il doit être en concentration

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  2. Par COLOMBEL Hubert le 18 octobre 2015 à 13:49

    Au milieu des années 70, pendant ma formation de psychomotricien, on nous le disait déjà !! Et je pense qu’au moins tous les psychomotriciens connaissent cette réalité sur le besoin de mouvement pour augmenter la concentration chez celui qu’on appelait alors « instable psychomoteur » pour le distinguer de l’ »instable psychoaffectif » avant qu’on n’en fasse malheureusement qu’un seul paquet sous l’appellation « hyperactivité », dans le but de s’aligner avec les classifications étrangères… Comme si on pouvait traiter les problèmes neuromoteurs de la même façon que les troubles relationnels…. Mais est-ce qu’on écoute vraiment les psychomotriciens ?…

    http://www.alphagraphe.com/?p=155

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  3. Par Françoise Désautels le 19 novembre 2015 à 9:10

    Mes filles ont appris leur table des multiplications en sautant sur une petite trampoline installée dans la salle de jeu.

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  4. Par Guylaine le 19 novembre 2015 à 18:00

    les miennes c’est en montant et descendant les marches d’escalier…

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  5. Par chavignot le 30 janvier 2016 à 6:25

    et moi, j’ai fait des kms à pieds pour apprendre lors de ma formation d’orthophoniste; actuellement, à 68 ans, c’est pour apprendre les chants par coeur que je marche

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  6. Merci pour ce message ! Je viens de l’ajouter à mon propre article : http://apprendreavecbonheur.blogspot.fr/2015/11/tda-h-quest-ce-que-cest.html
    Ici pas d’enfant TDA(H) mais un énorme besoin de bouger lorsque l’une de mes enfants était plus jeune. A l’école, contrainte, elle était souvent dans la lune. Déscolarisée elle a passé les premières semaines à courir en rond autour de la table lorsque je lui ai proposé les premiers cahiers. Et puis elle n’en a plus eu besoin pour se concentrer alors certes il ne s’agit pas d’un exemple lié au TDA(H) mais visiblement en respectant son besoin de mouvement elle est mieux parvenue à se concentrer.
    Bon week-end !

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  7. Par rygaerts le 1 février 2016 à 6:47

    voir mes commentaires ci-dessus

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)