Quoi de neuf?

Le redoublement nuit-il à la réussite scolaire? [Dossier thématique]

À chaque année, des centaines de parents doivent prendre une décision difficile : accepter ou non que leur enfant ayant des difficultés redouble son année. Quels sont les impacts du redoublement sur l’estime de soi d’un enfant qui a pourtant doublé ses efforts tout au long de l’année scolaire? Quels sont les impacts à long terme?

Les camarades de classe souffrent-ils lorsque leurs pairs redoublent?

Ce dossier présente des articles du RIRE, des recherches et des ressources Web qui fournissent de l’information sur les élèves à risque et le redoublement scolaire.

redoublement

Toute l’information qu’offre ce dossier a été répertoriée sur la bibliothèque virtuelle du RIRE. Pour retrouver des informations similaires, utilisez les descripteurs suivants : #redoublement, #décrochage, #persévérance_décrochage.

RECHERCHES

L’influence de l’engagement de l’élève sur le redoublement

« Le redoublement est l’un des prédicteurs les plus puissants du décrochage scolaire. »

Motivation scolaire et adaptation psychosociale d’élèves du secondaire

« … trouver des solutions alternatives au redoublement, afin d’aider les élèves en difficulté à rattraper leur retard. »

Redoublement et réussite : une analyse du rapport au Savoir (Érudit)

« Cette recherche porte sur les représentations d’élèves quant à l’influence qu’a eue le redoublement sur leur réussite scolaire. »

ARTICLES

Élèves doubleurs, problèmes de discipline plus fréquents (Canoe)

« Les élèves qui recommencent une année scolaire sont des catalyseurs de troubles de discipline en classe. »

Promus à l’école secondaire malgré de graves lacunes (La Presse)

« Les écoles primaires préfèrent envoyer les élèves faibles dans une panoplie de classes spéciales du secondaire. »

Un programme pour faciliter le passage à la grande école (La Presse)

« Le redoublement, qui ne permet pas de rattraper le retard ni de vivre du succès dans le cheminement scolaire, n’est pas une solution. »

RESSOURCES WEB

Les faits en éducation : Que penser du redoublement scolaire?

« D’après la recherche effectuée au cours des 100 dernières années, le redoublement n’aide pas les élèves. »

Guide de prévention pour les élèves à risque au primaire

« Finir par décrocher au secondaire commence, dans la plupart des cas, par des échecs scolaires au primaire, des retards ou du redoublement… »

Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License woodley

Dernière modification : 3 juin 2016.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

3 commentaires

  1. Par Patrick Daganaud le 13 janvier 2015 à 9:21

    L’étude du redoublement ne peut se faire qu’en systémique. Les recherches qui se contentent d’en quantifier les caractéristiques et les impacts sont essentiellement descriptives et elles rendent les enseignants-praticiens responsables de la pénurie des services complémentaires alors que les causes sont largement en amont.

    Le redoublement est inutile, voire nocif, quand il se fait sans ressources ni perspective de progrès continu.

    De fait, le redoublement est nocif dans un système qui ne se dote pas des moyens humains, pédagogiques, didactiques et matériels pour l’éviter avant qu’il ne se produise ou qui les dilue en remplaçant l’éclairage des évaluations et suivis experts par l’approximation des interventions improvisées et, fait croire, jusqu’en milieu universitaire, que l’on peut attendre, différer, surseoir par unique différenciation.

    Quand il existe, il témoigne des failles, des manques, des dérives de l’ensemble d’un système scolaire.

    Mais le remplacer par la promotion en situation d’échec que produit la suppression du redoublement sans plus de services complémentaires experts et directement engagés ou par le nivelage par les de la sanction des études est pire et mérite bien plus d’attention des chercheurs qu’ils ne daignent en octroyer.

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  2. Par gregorcic le 19 janvier 2015 à 18:51

    orthophoniste, je me retrouve confrontée chaque jour à des enfants en difficulté d’apprentissage de l’écrit.? Je peux voir l’impact POSITIF de certains redoublements (en CE1 pour laisser une année de plus pour acquérir les bases de l’écrit) et je trouve cela lamentable de faire passer les enfants qui ne maitrisent pas la lecture et l’expression écrite dans les classes supérieures…c’est de la maltraitance !!! on les retrouvera au collège et ce sera bien trop tard pour essayer de rattraper les lacunes… je HAIS cette politique de rendement financier qui calcule le cout d’un redoublement et ne calcule pas l’impact de toute une vie gâchée et de souffrance.

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

  3. Par Madame Marise le 10 février 2015 à 8:47

    Puisqu’il n’existe pas ou peu de données sur les conséquences de la promotion en situation d’échec, on ne peut comparer cette option avec le redoublement et pourtant tout enseignant pourrait vous montrer à quel point l’élève qui est promu dans un groupe au-delà de son niveau vit des conséquences désastreuses sur son estime de soi et conséquemment sur son engagement. C’est là que commence la dévalorisation et le décrochage de ces élèves! Le redoublement ne règle pas tout, mais il est, à mon avis, bien moins nuisible que la promotion dans une classe supérieure aux capacité de l’enfant! J’aimerais tellement qu’on parle davantage de cet état de fait!!!

    Commentaire inapproprié ?



     ou annuler

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)