L’environnement bâti autour des écoles et les habitudes de vie des jeunes

L’augmentation de la prévalence de l’obésité dans les pays occidentaux est l’une des problématiques les plus étudiées en santé. Il s’agit en effet d’un phénomène social particulièrement complexe résultant de changements de société convergeant vers l’augmentation de plusieurs facteurs de risque de gain de poids.

fast_food

Ce document rédigé par Benoît Lalonde et Éric Robitaille de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) propose une analyse de l’environnement bâti autour des écoles québécoises. Il s’agit d’une actualisation des écrits scientifiques entourant les liens entre les caractéristiques de l’environnement bâti autour des écoles, les saines habitudes de vie et le poids corporel des jeunes.

État des connaissances

Le premier objectif de ce travail était de réaliser une recension des écrits scientifiques sur l’association entre les caractéristiques de l’environnement bâti autour des écoles et les habitudes de vie des jeunes. Voici les faits saillants des résultats :

  • Il existe des liens significatifs entre les caractéristiques de l’environnement bâti, l’alimentation, l’activité physique et le poids corporel des jeunes.
  • Les éléments qui semblent les plus associés au poids et aux habitudes alimentaires des élèves sont les densités des dépanneurs et des restaurants-minute dans le voisinage de l’école.
  • Les caractéristiques de l’environnement bâti ayant le plus d’influence sur l’activité physique sont l’accessibilité aux infrastructures de loisirs et, dans une moindre mesure, les éléments liés au potentiel piétonnier du quartier.

Portrait du Québec

Le deuxième objectif était de décrire les caractéristiques de l’environnement bâti et de l’environnement des services liées aux habitudes de vie autour des écoles du Québec. Ci-dessous, les éléments qui attirent l’attention des chercheurs :

  • Plusieurs écoles publiques du Québec sont situées à proximité de restaurants-minute.
  • Plus de la moitié de ces écoles sont situées à proximité de dépanneurs.
  • Les proportions d’écoles ayant une piste cyclable ou une infrastructure de loisirs à proximité sont faibles.
  • Peu d’écoles sont localisées dans un quartier ayant un potentiel piétonnier élevé.

Bien que d’autres études soient nécessaires pour une analyse exhaustive, les auteurs du rapport y proposent des actions pouvant être mises de l’avant dès maintenant afin de favoriser le développement d’environnements bâtis plus favorables aux saines habitudes de vie.

[Consulter le rapport]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License lovingyourwork

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, moyenne: 5,00 sur 5)

Il n’y a aucun commentaire présentement.

Écrire un commentaire

Politique éditoriale des commentairesPolitique éditoriale des commentaires

Le RIRE invite les internautes à laisser leurs commentaires qui contribuent à la réflexion et ainsi enrichissent le réseau. Dans cette optique, le RIRE s'est doté d'une politique éditoriale des commentaires :

  1. a. Les commentaires doivent être écrits dans l’une des deux langues officielles (Canada), soit le français ou l’anglais.
  2. b. Les commentaires doivent se faire dans le respect des personnes et la diversité des opinions.
  3. c. Les commentaires haineux ou disgracieux seront supprimés.
  4. d. Les écarts langagiers et les propos malveillants ne sont pas tolérés.
  5. e. La publicité est interdite.
  6. f. La publication d’hyperliens vers d’autres sites est autorisée si ces sites respectent la politique éditoriale des commentaires.
  7. g. Les administrateurs du RIRE peuvent modifier en tout temps leur politique éditoriale des commentaires.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)