Loin des écrans

Tablette électronique, téléphone cellulaire, console de jeu, ordinateur, télévision : les enfants et les adolescents sont exposés de plus en plus tôt à ces différents écrans. À l’adolescence, les enfants utilisent les médias plus de 7 heures par jour. Et si on les éloignait des écrans pendant quelques jours?

ecrans

Yalda T. Uhls et son équipe de chercheurs de l’Université de Californie ont tenté l’expérience auprès de 51 préadolescents âgés de 11 à 13 ans. Les participants ont passé cinq jours dans un camp où les téléphones cellulaires, les ordinateurs et les télévisions étaient interdits.

L’étude

Les chercheurs ont vérifié si l’augmentation des possibilités d’interactions en face à face, en éliminant l’utilisation des médias sur écran, améliore la reconnaissance des émotions.

Pour ce faire, le groupe de participants a été comparé à un groupe témoin de préadolescents qui ont poursuivi leurs pratiques médiatiques habituelles. Pendant la période de l’étude, les enfants de ce groupe fréquentaient leur école habituelle.

De leur côté, les participants de l’étude ont assisté à des activités en plein air au cours desquels les sciences étaient enseignées.

Deux tests ont été administrés aux préadolescents des deux groupes, au début et à la fin de l’étude. Le premier consistait à identifier correctement l’émotion d’adultes et d’enfants à partir d’images. Le deuxième consistait à intégrer et interpréter correctement les différents types de signaux émotionnels non verbaux à partir de scènes enregistrées sur bande vidéo dans lesquelles les acteurs, adultes et enfants, jouent différentes situations typiques de la vie d’un adolescent.

Internet nuit-il au cerveau des élèves?

Des résultats intéressants

Après cinq jours sans l’utilisation des médias sur écran, les élèves de sixième année ont amélioré leur compréhension des manifestations expressives des émotions, beaucoup plus que le groupe témoin.

Les chercheurs affirment que leurs résultats sont en lien avec les recherches qui soulignent l’importance des interactions avec les pairs comme un processus d’apprentissage pour développer l’habileté à comprendre les émotions des autres.

[Consulter l’article]

 

Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License by c_n

Dernière modification : 24 novembre 2020.

Partager sur les réseaux sociaux :

Contribuez à l'appréciation collective
Cette information est-elle utile à votre pratique ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Aucun vote actuellement)

Les commentaires sont fermés.

Le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE) diffuse de l’information susceptible de répondre aux besoins des acteurs de la réussite éducative. Cette information est repérée grâce aux activités de veille du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ)